Hochelaga-Maisonneuve

Hochelaga prisé par les artistes

Photo: Isabelle Bergeron/TC Media

Le quartier Hochelaga-Maisonneuve est de plus en plus prisé par les artistes et les artisans. Ateliers-boutiques, ateliers d’artistes ou lieux de résidence, de plus en plus de gens associés au milieu culturel s’établissent dans le quartier.

Déménagée dans le secteur en 2013, Martine Leclerc, artiste verrier, se cherchait un local pour y installer son atelier. Elle a trouvé ce qu’elle cherchait sur la rue Sainte-Catherine.

«Je voulais ouvrir mon atelier dans le même territoire que là où je vis. J’y ai trouvé un local de la bonne dimension et abordable. Je paye même moins cher que lorsque j’étais à Châteauguay», affirme Mme Leclerc.

En plus des loyers abordables, la revitalisation du secteur a aussi été un élément convaincant pour Mme Leclerc, mais aussi pour Christian Simard, co-propriétaire de l’entreprise Electrik Kidz, situé sur la rue Sainte-Catherine depuis avril 2014.

«Ça fait plusieurs années que je vis à Hochelaga-Maisonneuve et j’ai vu la transformation du secteur. Devant l’essor de mon entreprise, j’avais besoin d’un local plus grand, abordable et près d’où j’habite. Pour moi, Sainte-Catherine était intéressante, car je voyais son potentiel de développement. C’est un lieu dynamique avec beaucoup d’interactions. Je ne regrette aucunement mon choix d’établir mon commerce à Hochelaga-Maisonneuve», a laissé savoir M. Simard, quelques mois après l’ouverture de sa boutique.

«Sainte-Catherine est devenue une adresse pour les artisans. C’est un quartier vivant et qui bouge. Selon moi, c’était l’endroit approprié pour mon atelier», ajoute Mme Leclerc.

Nouveau règlement
Afin de poursuivre l’effervescence culturelle dans le quartier, l’arrondissement souhaite mettre en place un règlement permettant la production et la vente dans un même local.

Jusqu’à présent, les artistes ne peuvent créer leurs œuvres et les vendre à une même adresse. Devant la forte demande de ce type d’entreprise, soit les ateliers-boutiques, notamment sur la rue Sainte-Catherine, l’arrondissement se dit ouvert à l’idée de changer le règlement.

«Nous allons évaluer le dossier. Nous ne pouvons pas dire quand ce nouveau règlement sera mis en vigueur, mais nous souhaitons le faire avant l’ouverture des ateliers d’artistes au 3890-3910, rue Sainte-Catherine», mentionne Réal Ménard, maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Articles récents du même sujet