IDS-Verdun

Créativité d’un week-end

Photo: TC Media - Sophie Poisson

Pour le festival Cabane Panache et Bois rond, plusieurs commerces de Verdun ont décidé de faire preuve de créativité pour attirer toujours plus de clients. Parmi eux, le restaurant Bagel St-Lo et son stand sur la rue Wellington, devant le magasin général, avec entre autres son bagel à l’érable et au bacon.

Chaque édition du festival est marquée par une nouvelle création culinaire de l’établissement.

«Autour d’un souper entre amis, on se demandait ce qu’on allait faire cette année pour le festival et ce qu’on aimait à la cabane à sucre, raconte la propriétaire Émilie Sirois. Plusieurs idées ont été émises, dont le bagel à l’érable. Et on a ajouté notre grain de sel, notamment avec le bacon qu’on met un peu partout. Ce sont donc les meilleurs ingrédients qu’on a trouvé qu’on a mis ensemble.»

La démarche n’est pas coutumière pour le restaurant qui assure avoir un menu établi et varié pour répondre à tous les goûts. La création est à chaque fois de mise lors d’organisation d’événement pour plaire, d’autant plus pour le festival qui rassemble toujours plus de monde. Cette édition est d’autant plus importante que Bagel St-Lo a fermé ses portes le mois passé pour faire des rénovations qui lui permettent aujourd’hui de doubler sa superficie.

Recette
«On essaye de faire avec ce que l’on a déjà puisqu’on a beaucoup de matières premières et que l’on fait tout maison. En ce qui concerne le personnel, c’est nous qui travaillons pour concevoir les nouveautés. On marche aux essais, car en imaginaire c’est facile, mais on ne sait pas toujours ce que ça va donner. Finalement, on est agréablement surpris, même si on a dû ajuster la texture du glaçage», soutient Mme Sirois.

La balance entre le sucré et le salé a été recherchée à travers une recette relativement simple qui veut mettre en valeur de l’érable sur un bagel qui se veut moelleux. Avant même sa mise en vente, plusieurs clients faisaient part de leur impatience auprès de la propriétaire et plusieurs promettaient de faire le déplacement pour pouvoir y goûter.

«Normalement ça va être seulement pour la Cabane parce qu’il y beaucoup de travail derrière, souligne la propriétaire, mais on ne sait jamais, peut-être qu’on le mettra en magasin.»

Pour plus d’infos.

Articles récents du même sujet