IDS-Verdun

Vers une billetterie plus intelligente à la STM

La vente de titre de transport connaît une légère baisse depuis quelques années. Les plus récentes statistiques montrent que 10% des déplacements sont faits avec un autre type de support que la carte OPUS, alors qu’en 2010 ce taux était de 13%. Photo: 123RF

D’ici la fin de l’année, il sera possible de payer un passage directement dans le métro et les bus avec des cartes bancaires.  La Société de transport de Montréal STM est à élaborer son projet Évolution de la solution billettique pour une billetterie plus intelligente.

«La centrale de mobilité permettra de consulter directement, à partir de son compte, ses déplacements et être facturé électroniquement en fonction de ceux-ci, sans nécessairement avoir à préacheter un titre de transport», fait savoir Philippe Déry, conseiller corporatif aux affaires publiques de la STM.

Les clients qui le désirent pourront utiliser leur carte de crédit (physique ou dans un téléphone intelligent) ou débit directement dans les équipements de validation. 

Ce système de billetterie intelligente permettra une plus grande fluidité lors des embarquements sur le réseau de la STM comparativement au paiement comptant. De plus, il évitera les files d’attente en début de mois pour le renouvellement de la carte OPUS.

À plus long terme, les clients réguliers pourront avoir un compte rattaché à la future centrale de mobilité métropolitaine. Ils pourront créer un abonnement pour différents modes de transport combinant entre autres le vélo, le métro, le train de banlieue et l’autopartage.

Plusieurs autres sociétés de transport dans le monde utilisent ce genre d’incitatifs pour encourager le transport collectif.

Il sera toujours possible de se procurer des titres de passage unique de manière conventionnelle.

REM

Les usagers du Réseau express métropolitain (REM) pourront aussi bénéficier de cette technologie. «Elle sera offerte après le déploiement du projet Évolution de la solution billettique et de la centrale de mobilité métropolitaine», souligne M. Déry.

L’autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) a délégué la STM pour l’identification, l’acquisition, l’installation et la mise en service des équipements pour la vente et la validation de la billetterie. Le système OPUS sera également intégré au réseau du REM.

La STM compte 430 agents de stations pour la vente de titres ainsi que pour diriger, renseigner et assister la clientèle. Depuis son implantation en 2008, plus de 10 millions de cartes OPUS ont été émises, dont environ un million sont utilisées chaque mois.

Articles récents du même sujet