IDS-Verdun

Les P’tits plats en héritage: des recettes pour et par les aînés

Les fonds amassés grâce à la vente du livre Les P’tits plats en héritage serviront à combattre l’isolement des aînés. Photo: Gracieuseté

Plusieurs personnes âgées de l’organisme Les Petits Frères, qui œuvre auprès des aînés qui vivent de l’isolement, ont contribué à l’élaboration d’un livre de recettes. Les participants ont sélectionné leur meilleure recette traditionnelle transmise de génération en génération.

Les Petits Frères et Corbeil se sont associés pour créer ce premier ouvrage qui s’intitule Les P’tits plats en héritage, et dont les profits seront remis aux Petits Frères. «Redonner aux personnes qui ont bâti la société dans laquelle nous vivons est un choix plus que naturel, c’est un devoir», souligne Nathaly Lebrun, vice-présidente de Corbeil.

Une trentaine de personnes aînées vivant seules, appelées les Grands Amis au sein de l’organisme, ont été mobilisées pour l’élaboration de ce livre de recettes. La création du recueil a toutefois eu d’autres bénéfices que d’amasser des fonds pour la cause.

«Le projet du livre a contribué à rompre la solitude de certains aînés. Ils étaient contents de donner ces recettes [en devant] se replonger dans leurs souvenirs, leurs moments de vie heureux», indique la comédienne et porte-parole des Petits-Frères, Béatrice Picard.

Elle estime aussi que le livre de recettes encouragera assurément les discussions entre les aînés qui peuvent vivre de l’isolement, particulièrement ceux qui y ont contribué.

Isolement

Mme Picard qui est impliquée auprès de l’organisme depuis une douzaine d’années souligne que beaucoup de personnes âgées continuent d’être seules. «Je pense aux personnes qui ne font pas partie des Petits Frères, qui se sentent seules et qui ont besoin d’avoir une oreille attentive. L’organisme a pensé à ces personnes», explique-t-elle.

La crise de la COVID-19 a été particulièrement difficile pour les aînés qui vivaient déjà de l’isolement. «À cause du confinement et des précautions qu’il faut prendre, les Grands Amis se sentent beaucoup plus isolés», soulève Mme Picard. Elle mentionne que l’organisme a continué sa mission en envoyant notamment des calendriers de l’avent et des cartes de souhaits.

De plus, les bénévoles sont toujours en contact avec leur Grand Ami en leur téléphonant. Depuis mars, près de 2 500 personnes aînées ont été soutenues par Les Petits Frères grâce à une chaîne d’appels téléphoniques et de livraisons de lettres et autres douceurs. Ces initiatives se poursuivront dans les mois à venir grâce aux dons du public.

À travers le Québec, toute personne âgée peut téléphoner au 1 877 805-1955 ne serait-ce que pour discuter.

Jusqu’au 7 janvier, il est possible de précommander Les P’tits plats en héritage au coût de 13,99$. Infos: boutique.bouquinbec.ca. 

Articles récents du même sujet