IDS-Verdun

Équitation: Anne Sophie Duceppe en pleine ascension

Photo: Collaboration spéciale/Marnie Morand

Une jeune insulaire de 12 ans s’est démarquée aux derniers Jeux équestres du Québec durant le week-end du 19 septembre, à Bromont. Anne Sophie Duceppe a remporté la médaille d’or dans la catégorie mini-prix saut d’obstacles, une victoire qui pourrait être le premier pas d’une belle carrière.

Cavalière depuis l’âge de sept ans, Anne Sophie Duceppe a de grandes ambitions.

C’est certain que c’est un rêve de me rendre aux Olympiques, mais dans ce sport, les gens à ce niveau ont parfois 50 ans. Je me concentre donc sur les provinciaux et les internationaux, on verra ensuite», affirme-t-elle.

Les championnats provinciaux regroupent les meilleurs cavaliers de chaque province. Selon son entraîneur, Gérard Fontaine, elle a le potentiel pour atteindre son objectif.

«Il faut de la persévérance et du travail, deux qualités qu’elle possède. De plus, elle prend très bien soin de son animal», dit l’entraîneur qui compte près de 40 ans d’expérience.

Discipline
La conciliation sport et étude est exigeante. «Le sport me pousse à faire mes devoirs le plus rapidement possible. Je prends toujours de l’avance pour passer des heures supplémentaire à l’écurie», affirme la jeune fille qui ambitionne devenir avocate.

Une rigueur qui ne passe pas inaperçue aux yeux de son entraîneur. «C’est obligatoire d’être discipliné lorsqu’on veut être un athlète de haut niveau. Anne Sophie est également bien organisée.»

Une affaire de famille
C’est de son grand-père qu’Anne Sophie tient sa passion pour les animaux. Son premier poney avait d’ailleurs une signification particulière.

«J’ai acheté mon premier poney grâce à mes grands-parents. Ma grand-mère est décédée, alors c’est devenu un projet avec mon grand-père qui lui aussi, est mort depuis. Nous avons vendu le poney récemment et c’était un moment émotionnel. Au moins, c’est à quelqu’un de la même écurie alors je peux continuer à le voir», affirme-t-elle.

On est cavalière de mère en fille chez les Duceppe. «Je me motive à l’aide de ma mère. Que cela soit pour former mon poney ou m’encourager, elle est très présente pour moi», explique Anne Sophie.
La jeune fille pourrait maintenant faire un saut important dans son développement.

«Nous sommes présentement à l’étape d’évaluer si elle fera la prochaine saison encore sur poney ou si elle passera à un cheval. Nous prendrons une décision dans les prochains mois», soutient Gérard Fontaine.
Peu importe la monture, Anne Sophie Duceppe devrait faire parler d’elle dans les prochaines années sur le circuit équestre.

Articles récents du même sujet