IDS-Verdun

Du wakesurf à Verdun

Photo: Capture d'écran

Les amateurs de wakesurf pourront s’y adonner pour la première fois à Montréal cet été. Le point de rassemblement est donné à la Pointe-Nord, sur L’Île-des-Sœurs.

C’est la seule place où ce sport nautique est praticable sur le fleuve Saint-Laurent dans la région métropolitaine. «On a la chance de pouvoir faire du wakesurf au centre-ville, mentionne le propriétaire de NAVI Espace nautique, Michel Tremblay. La qualité de l’eau est incroyable sur le fleuve, c’est mieux que certains lacs».

Le principe s’apparente au ski nautique. Les planchistes glissent sur une vague produite par un bateau, mais sans y être attaché, sauf pour le départ. L’activité se fait dans le grand bassin du fleuve, en amont du Pont Champlain, et sur 10 km vers les rapides de Lachine.

NAVI offre déjà la location de kayaks et de planches à rame, en rabaska, et organise des activités de descentes de rivières depuis son kiosque derrière le Natatorium, sur la terre ferme.

Berges

Pour que l’entreprise puisse offrir les services de wakesurf, les termes de son bail avec l’arrondissement ont dû être modifiés. Une situation qui ne fait pas l’unanimité au sein des membres du conseil. Luc Gagnon et Sterling Downey déplorent l’arrivée de cette nouvelle activité.

Ils craignent pour la tranquillité des résidents et la préservation des berges. «Ce sera bruyant et polluant», explique M. Gagnon.

Michel Tremblay souligne pourtant que le bateau sera ancré à 400m de la Pointe-Nord, et qu’il sera accessible par zodiac ou en kayak pour les participants, car il y a des hauts fonds près de la marina de Verdun et de l’Île-des-Soeurs.

«Je suis très conscient de la préservation des berges, et le bateau va se déplacer en eau profonde, à un kilomètre des rives», dit-il.

Le bateau fait moins de vagues qu’un jetboat et n’est pas bruyant, «moins que les bateaux à moteur deux temps qui sont encore ancrés à la marina de Verdun et qui polluent autant qu’un camion», précise le propriétaire, qui habite lui-même L’Île-des-Sœurs.

«Notre petit bateau Mastercraft de 6,5m adapté pour le wakesurf  ne brisera rien», assure M. Tremblay.

Sécurité

Les risques de ce sport suscitent également des inquiétudes, mais l’équipe de NAVI assure par plusieurs mesures pour la sécurité des planchistes ont été mises en place. L’entreprise dispose en outre d’un zodiac et d’une motomarine, et deux employés certifiés sont toujours à bord.

Réservations requises. Une séance de wakesurf coûte entre 400$ et 800$.

Articles récents du même sujet