Île-des-Sœurs
09:32 18 juin 2020 | mise à jour le: 20 juin 2020 à 08:27 temps de lecture: 4 minutes

Le trafic routier anticipé à L’Île-des-Sœurs inquiète

Le trafic routier anticipé à L’Île-des-Sœurs inquiète
Photo: AFP/Relaxnews

Le projet de Symphonia, comprenant la construction d’une une tour de 44 étages, est loin de faire l’unanimité auprès des résidents de l’île. Alors que le projet a été récemment approuvé à contrecœur par les élus, plusieurs Insulaires s’inquiètent du trafic qui sera généré à L’Île-des-Sœurs. 

À terme, la nouvelle phase viendra ajouter 300 logements sur la Pointe-Sud. La cour avant comportera un débarcadère en boucle et une aire de stationnement de 30 cases pour les visiteurs, dont 4 pour les voitures électriques.

Il y a aussi quelque 450 stationnements prévus au sous-sol pour les copropriétaires. Des centaines de véhicules additionnelles circuleront donc sur les routes de l’île.

«Le seul chemin pour se rendre à la Pointe-Sud, c’est en arrivant par le boulevard de L’Île-des-Sœurs. Le problème, c’est qu’à la hauteur de l’intersection de la rue Hall, on passe de quatre à deux voies», indique Bernard Tessier, résident de l’île depuis 45 ans.

Le maire de l’arrondissement, Jean-François Parenteau, reconnaît qu’il faudrait faire un bouclage, c’est-à-dire apporter une amélioration quant à l’aménagement de cette artère. Il dit regarder différentes options. «En ce moment, c’est comme un cul-de-sac. Il faut absolument faire ce bouclage parce que c’est la seule solution qui pourrait alléger un peu le trafic», plaide M. Tessier.

Transport en commun

«À un moment, il va y avoir un autre goulot d’étranglement qui va se former à l’entrée ou à la sortie de L’Île-des-Sœurs», estime M. Tessier.

Le maire reconnaît que le boulevard de L’Île-des-Sœurs est déjà très sollicité. «On va travailler à bonifier le transport en commun. Il y a déjà des discussions qui se font avec la STM pour bonifier la desserte d’autobus dans le secteur, ce qui va amener les gens de façon beaucoup plus rapide et beaucoup plus régulière», indique M. Parenteau.

À plus long terme, il croit que le Réseau express métropolitain (REM) sera un atout pour les résidents et diminuera le trafic, entre autres aux heures de pointe.

«Je pense qu’on va être capable d’aller chercher beaucoup de gens qui vont délaisser l’automobile pour le transport en commun, surtout pour aller travailler au centre-ville», souligne-t-il.

Densification

Le développement immobilier à la Pointe-Sud fait aussi grincer des dents certains résidents quant à la densité. Le projet prévoyait au départ, au début des années 2000, un total de 1000 logements répartis dans 6 tours de 18 étages. Les plans ont évolué depuis, et quatre des six tours ont déjà été approuvées au fil des ans par l’arrondissement, totalisant 721 unités.

Ainsi, pour les deux tours restantes, elles ne devraient pas dépasser la moyenne de 140 logements par bâtisse afin de respecter le plan d’urbanisme adopté à l’époque. «Pour l’administration, l’une des façons de contrôler la densité de la population, […] c’est en limitant le nombre de logements à être construits», souligne M. Tessier.

Il se demande à qui profitera le développement de l’île et l’importante densité qui s’y installe. 

Services de proximité

Le manque de services de proximité est aussi un problème soulevé par des Insulaires.  Le maire Parenteau est d’accord qu’il est nécessaire pour les gens du quartier de pouvoir combler les besoins primaires.

Parmi les critères à respecter pour le permis de construction de la zone visée, «des points de services commerciaux de dépannage peuvent être offerts et concentrés dans un pôle minimisant les impacts sur les usages résidentiels», peut-on lire dans un document officiel de l’arrondissement.

De plus, les espaces commerciaux offerts devront maximiser davantage les services personnalisés et les produits raffinés plutôt que le strict minimum.   

À terme, la tour de 44 étages se placera dans le palmarès des plus hautes à Montréal, dont la majorité est située au centre-ville. Le plan d’urbanisme de la Pointe-Sud ne prévoit pas de hauteur maximum pour une tour résidentielle.

Articles similaires