Lachine & Dorval

Déjeuner olympien à l’école Jardin-des-Saints-Anges

Photo: Gracieuseté

Non seulement les élèves de l’école Jardin-des-Saints-Anges ont bien commencé leur journée en mangeant à leur faim au Club des petits déjeuners, mais ils ont eu de la grande visite. Le médaillé olympique Mikaël Kingsbury a rencontré les enfants pour la première fois en tant que nouvel ambassadeur de l’organisme.

Contrairement aux enfants moins fortunés, Mikaël a pu manger à sa faim tous les matins avant d’aller à l’école. Il souhaite que tous puissent en faire autant.

«Si, en plus, ils peuvent échanger avec quelqu’un qui les fait rêver, j’aurai accompli mon travail», soutient le skieur de bosses originaire de Sainte-Agathe-des-Monts.

D’autant plus qu’en tant qu’athlète de haut niveau, il comprend l’importance de bien se nourrir pour atteindre ses buts. C’est ce qu’il souhaite transmettre aux élèves.

«Tu ne peux pas faire du sport et être concentré si tu ne manges pas. Un bon repas, c’est ce qui donne de l’énergie pour ta journée», explique-t-il.

Cadeau du ciel
Le Club des petits déjeuners se réjouit de ce partenariat. «Pour nous, c’est un cadeau du ciel. C’est une personne sincère qui est là pour les bonnes raisons. Il veut aider les enfants», souligne Marie-Claude Bienvenue, la vice-présidente de l’Est du Canada de l’organisme.

Les élèves ont été impressionnés de rencontrer l’athlète de 24 ans. «Je l’ai déjà vu dans des vidéos sur le cellulaire de mon père. Plus tard, je veux apprendre à faire du ski comme lui», indique Harmony.

En plus de prendre le temps de signer des autographes, Mikaël Kingsbury a montré sa médaille d’argent remportée en 2014 aux Jeux de Sotchi. «C’est un peu plus lourd que mes médailles», lance Adam, après l’avoir pris dans ses mains.

Expansion à Lachine
Depuis février, deux établissements scolaires de Lachine se sont associés au Club des petits déjeuners et le Relais populaire pour la distribution de déjeuners équilibrés, notamment des fruits, des croissants et des yogourts, pour bien débuter la journée. Ensemble, les écoles Jardin-des-Saints-Anges et Martin-Bélanger servent des repas à une soixantaine d’enfants.

D’autres écoles de Lachine devraient emboîter le pas dès l’automne dans le cadre de la Politique de l’enfant de la Ville de Montréal annoncée en juin dernier.

«On va s’assurer que toutes les écoles primaires de Montréal puissent avoir des Clubs de petits déjeuners. On va ouvrir d’ici l’année prochaine 50 écoles», rappelle le maire de Montréal, Denis Coderre.

Jardin-des-Saints-Anges prévoit même réaménager ses installations afin d’offrir des repas chauds dès la prochaine rentrée scolaire.

Articles récents du même sujet