Lachine & Dorval

Des petits pas pour les enfants disparus

Photo: TC Media/Marilyne Demers

Une soixantaine de bambins de 1 à 5 ans du Centre de la petite enfance (CPE) Dorval ont participé à la première édition du Marcheton – l’espoir est au rendez-vous. Cette marche, organisée jeudi à l’occasion de la Journée internationale des enfants disparus, vise également à rappeler les règles de sécurité.

Haut de ses cinq ans, Paul explique qu’il marche «pour les enfants perdus, pour qu’ils retrouvent leurs parents».

Accompagnés d’éducatrices et de parents, les enfants ont parcouru les rues de la Cité pendant une trentaine de minutes.

«Notre vie, c’est les enfants. C’est important pour nous de participer aux causes qui les touchent», fait savoir la directrice générale du CPE Dorval, Luisa Iglio.

Se protéger
La journée a servi à sensibiliser les enfants fréquentant l’établissement du chemin du Bord-du-Lac  afin qu’ils soient prêts à faire face au danger.

«Notre but n’est pas de les préoccuper, mais plutôt de les informer de manière simple», indique Mme Iglio.

En cas d’urgence, les enfants savent quoi faire. «On peut appeler la police au 911», répond la jeune Mika sans hésiter. Le personnel a aussi indiqué qui sont les adultes responsables à qui ils peuvent faire confiance.

«À leur âge, ils sont innocents et font confiance à beaucoup de gens. Ça peut être très effrayant pour des parents», indique Melanie Tsang, une mère qui a tenu à accompagner les jeunes durant la marche.

Chaque année, disparitions, fugues et enlèvements familiaux ou criminels touchent des centaines d’enfants à travers la province.

Favoriser le dialogue
«Nous hésitons à parler des risques d’abus et d’enlèvement avec nos enfants pour éviter d’éteindre leur joie de vivre. Nous conseillons vivement aux parents de faire de l’éducation à la sécurité un sujet de discussion bien présent dans leurs foyers», indique la directrice du Réseau Enfants-Retour, Pina Arcamone.

Le CPE Dorval a profité de l’occasion pour amasser des fonds pour l’organisme dédié à la recherche des enfants disparus et à la prévention.


Enfants disparus 

La Journée internationale des enfants disparus a été instaurée aux États-Unis en 1983. Quatre ans plus tôt, le 25 mai, Etan Patz a été porté disparu, à New York. L’enfant de 6 ans a été enlevé alors qu’il se rendait seul à l’école.

Sa photo a été parmi les premières à paraître sur les pintes de lait. Etan n’a jamais été retrouvé, mais Pedro Hernandez a tout de même été reconnu coupable de son meurtre, 37 plus tard.

6 287 – Nombre d’enfants portés disparus au Québec en 2016.

Articles récents du même sujet