Lachine & Dorval
11:47 15 septembre 2017 | mise à jour le: 18 septembre 2017 à 19:01 temps de lecture: 2 minutes

Meadowbrook: La Ville de Montréal remporte le procès

Meadowbrook: La Ville de Montréal remporte le procès
Photo: Gracieuseté

Le sort du site Meadowbrook, situé dans l’arrondissement de Lachine et la Ville de Côte-Saint-Luc, vient d’être scellé. Le projet Petite Rivière qui prévoyait la construction de 1500 unités d’habitations sur le terrain de 57 hectares ne verra finalement pas le jour.

Après quatre ans de procédures judiciaires, le juge Pepita G. Capriolo de la Cour supérieure a rejeté la poursuite de 44 M$ du promoteur Groupe Pacific. En 2010, la Ville de Montréal lui a refusé un permis de construction parce qu’elle jugeait trop élevés les coûts pour les infrastructures municipales.

«Meadowbrook soutient que la Ville a commis une faute institutionnelle extracontractuelle en agissant de mauvaise foi et en violant son obligation de diligence ainsi que les principes de l’équité procédurale», peut-on lire dans le jugement.

Groupe Pacific réclamait 28,5 M$ pour «l’expropriation déguisée», 10,4 M$ pour perte de profit sur les bâtiments et 5 M$ sur la vente des terrains. Les promoteurs ont acquis le site Meadowbrook au coût de 3 M$ en 2006.

Pétition
Les Amis du parc Meadowbrook, qui militent depuis 1989 pour empêcher le développement résidentiel sur la partie est du terrain, soit dans Lachine, se réjouissent de la décision rendue mercredi. Le regroupement citoyen souhaite maintenant que le site, réparti entre Lachine et Côte-Saint-Luc, devienne un parc nature urbain accessible aux Montréalais.

Une pétition est en cours pour demander au maire de Montréal, Denis Coderre, de s’engager à rendre le lieu accessible à la population, notamment pour la marche, le ski de fond et la raquette.

Le terrain a été désigné comme grand espace vert ou de récréation en 2015, selon le Schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Montréal.