Lachine & Dorval
07:45 24 mai 2018 | mise à jour le: 24 mai 2018 à 07:45 Temps de lecture: 3 minutes

Marc Hétu candidat pour la CAQ

Marc Hétu candidat pour la CAQ
Photo: Gracieuseté

Le Lachinois Marc Hétu portera les couleurs de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Marquette aux prochaines élections générales.

«Les gens sont prêts à un changement. La CAQ offre la meilleure option pour le changement», indique le candidat du parti dirigé par François Legault, qui ne détient actuellement aucun député sur l’île de Montréal.

Fils de l’ancien maire de Lachine Jean-Marc Hétu, Marc Hétu s’est présenté au poste de conseiller dans le district du Canal sous la bannière du parti Vrai changement pour Montréal lors des récentes élections municipales.

L’homme de 49 ans a terminé deuxième dans cette course électorale à quatre, contre Julie-Pascale Provost, de Projet Montréal. «Je ne suis pas resté amer. Au contraire, ça m’a démontré que c’est ce que je voulais faire, être au service des citoyens», soutient-il.

Le père de famille, qui a cogné à quelque 4000 portes durant la campagne électorale, s’est notamment fait connaître à Lachine. «Ce que j’ai aimé, c’est de prendre le pouls de la population, d’entrer dans leur quotidien et de savoir ce qui va ou pas. Je veux faire partie de la solution plutôt que d’avoir les mains liées.»

Dossiers
Marc Hétu veut travailler plusieurs dossiers pour Lachine et Dorval, s’il est élu. Le candidat de la CAQ veut notamment redonner l’accès à l’eau. «Les citoyens se battent dans plusieurs municipalités pour avoir accès à l’eau, c’est un enjeu qui me tient à cœur», fait-il savoir.

Il souhaite entre autres que Lachine et Dorval soient incluses dans le Projet Saint-Laurent. Par ce projet économique majeur, la CAQ veut créer une «vallée de l’innovation» le long du fleuve Saint-Laurent.

«Ce projet aurait un impact majeur sur le développement économique de Lachine et de Dorval», indique le professeur de mathématiques, qui souligne aussi l’importance d’investir dans les transports en commun et de redonner plus de pouvoir aux écoles de quartiers.

Quant à l’échangeur Saint-Pierre, il mise sur la démolition et la reconstruction à neuf de la structure, qui relie l’autoroute 20 à la route 138, à Lachine. «Il faut trouver une façon de désenclaver le secteur Saint-Pierre et que les gens soient capables de transiter de manière sécuritaire», ajoute-t-il.

Marc Hétu est confiant d’être choisi pour représenter les citoyens de Lachine et de Dorval lors du jour de vote, le 1er octobre. «Je suis un gars actif, présent et de terrain. En ce moment, c’est un peu ce qui manque, une présence et de l’écoute. Je suis prêt à leur donner», conclut-il.

François Ouimet est député libéral de la circonscription de Marquette à l’Assemblée nationale du Québec, et ce, sans interruption depuis 1994.

Articles similaires