Actualités

La mairesse de Lachine militera pour la consigne des bouteilles

La mairesse de Lachine militera pour la consigne des bouteilles
Photo: Getty Images/iStockphoto

Le plan de matières résiduelles de Montréal sera revu. C’est la mairesse de Lachine, Maja Vodanovic, qui sera la porte-parole de la consigne des bouteilles de vin et de spiritueux, une des propositions de recyclage du verre qui seront présentées au gouvernement Legault en février.

Le projet, qui en est à ses débuts, visera à recycler davantage et à encourager les citoyens à rapporter leurs bouteilles vides.  Il sera étudié par la Commission de l’environnement.

En ajoutant de l’argent au bout de la ligne, les Lachinois seraient beaucoup plus portés à rapporter leurs bouteilles plutôt que de les mettre au recyclage. Ça fonctionne très bien dans d’autres pays et d’autres provinces. C’est à notre tour», soutient Mme Vodanovic.

Plus de 80% des bouteilles sont recyclées en Ontario, qui donne 20 cents en retour, comparativement à un faible 14% pour celles mises au recyclage au Québec.

Enjeu
Le faible pourcentage de verre recueilli lors des collectes est transformé en sable dans des usines et repris pour façonner d’autres produits, comme du béton. La majorité de ce qui n’est pas transformé termine cependant sa course dans les dépotoirs.

Ce sont présentement les municipalités qui sont responsables de l’enfouissement du verre. On paie pour enfouir alors qu’on pourrait investir autrement. On pourrait concasser le verre et en refaire de nouvelles bouteilles. De cette façon, on réduirait les gaz à effet de serre et on ménagerait notre environnement», soulève Mme Vodanovic.

Avec 220 000 000 de bouteilles en circulation par année au Québec, la situation lui paraît urgente. Le montant de la consigne n’est pas encore déterminé, mais la mairesse souhaiterait qu’elle soit suffisante pour favoriser l’implication citoyenne.

Si le projet va de l’avant, les bouteilles utilisées pourraient être rapportées à la SAQ ou dans d’autres points de dépôts, comme c’est le cas de la bière et des boissons gazeuses.

Les membres de la Commission de l’environnement doivent discuter avec le nouveau ministre de l’Environnement, Benoit Charrette, afin de regarder les chiffres et la convaincre du bien-fondé du projet pour qu’il soit adopté.

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) est confiante que Mme Vodanovic saura être convaincante. «Avec sa nomination en novembre au Conseil national zéro déchet, Mme Vodanovic était déjà impliquée dans la cause environnementale», a fait savoir François Desrochers, conseiller à la direction générale de la CMM.

Accroître le commerce local
Le centre de tri de recyclage de l’ouest de Montréal, qui sera construit au coin des rues Fairway et François-Lenoir, dans le quartier industriel de Lachine, permettra d’augmenter le taux de recyclage du verre, mais aussi du papier, du carton, du plastique et du métal. En plus de pouvoir recycler directement les bouteilles vides, ses opérations produiront une matière que les compagnies locales pourront utiliser et transformer.

Selon Mme Vodanovic, plusieurs compagnies ont déjà fait la demande de venir s’installer dans l’arrondissement pour profiter de cette ressource industrielle.

«Le terrain est acheté et les plans sont faits. Une fois que le zonage sera changé en conséquence, les entreprises pourront venir s’installer et nous pourront développer notre marché à Lachine. On va prendre notre temps pour s’assurer que tout soit bien fait», précise la mairesse.

Le bâtiment de près de 50 M$ sera conçu dans le respect des principes de développement durable et devrait être opérationnel vers 2020.