Lachine & Dorval
09:59 18 décembre 2019 | mise à jour le: 18 décembre 2019 à 10:10 temps de lecture: 3 minutes

Un village de Noël miniature grandiose à Lachine

Un village de Noël miniature grandiose à Lachine
Photo: Messager Lachine & Dorval - Pablo Ortiz

Avec ses centaines de maisons illuminées, ses patinoires, ses glissades et la multitude de petits personnages qui animent les scènes enneigées, le village de Noël de Monique Lauzon émerveille notamment pour son souci du détail. Du plancher au plafond, la Lachinoise crée chaque année un monde féérique au cœur de son salon.

Bien loin de la version communément installée au pied du sapin, le village de Mme Lauzon dépasse largement les dimensions et la quantité d’objets. Chacun trouve sa place dans cette spectaculaire maquette peuplée d’histoires d’hiver.

«Tout a commencé avec une table placée à l’envers. J’avais fait une montagne avec des maisons pour mettre sous l’arbre de Noël. J’ajoutais des affaires chaque année, en y allant avec ce que j’avais», raconte celle qui se qualifie de bricoleuse naturelle.

Elle prend ses habilités de son père menuisier. «J’aime les outils. Ne me demandez pas de tricoter, mais donnez-moi un marteau ou une scie et je sais quoi faire», lance la dame de 69 ans en riant.

C’est ainsi qu’elle a confectionné les décorations que son budget ne lui permettait pas de s’offrir et elle a bâti l’immense installation qui se déploie aujourd’hui dans tout son salon.

«J’étais seule avec mes trois enfants. Je n’avais pas d’argent pour acheter une couronne de Noël, alors je l’avais fabriquée avec une table ronde en métal et des branches», confie Monique Lauzon.

Magie

La Lachinoise a justement entamé la création de son village à l’époque de son déménagement à Lachine, il y a plus de dix ans. Des maisons miniatures dénichées dans les ventes de garage, en passant par celles reçues en cadeaux et tous les autres items conçus de ses propres mains, la passion qu’elle a d’abord partagée avec ses enfants se transmet désormais à l’autre génération.

«Mes deux petits-fils de 5 et 6 ans sont fascinés. Je les garde les fins de semaine et je les ai fait travailler avec moi pour les décorations cette année. Ils adorent venir dans mon locker et ils s’intéressent à mes outils, observe avec fierté la grand-maman. Ça fait partie des valeurs que j’ai acquises et que j’aimerais leur inculquer.»

Difficile pour elle d’identifier les éléments préférés de son œuvre, qui se transforme au fil des Noëls et de son inspiration. L’attachement qu’elle porte à l’ensemble des trésors qui donnent une âme à son village est palpable. La ferme et ses animaux, synonymes de précieux souvenirs de son enfance sur une terre, sont particulièrement chers à ses yeux.

Le grand coup de cœur va toutefois à une des nouveautés de cette année. «Ma fille m’avait envoyé des photos des gars habillés en hiver. Je les ai découpées et intégrées à mon village. L’un est sur une traîne sauvage et l’autre sur des skis», souligne Mme Lauzon.

Le temps des Fêtes, qui fut autrefois une période difficile pour la mère monoparentale, est maintenant des plus étincelants à sa demeure de la 5e Avenue. Le mot s’est d’ailleurs passé et certains voisins passent admirer l’oeuvre.

Articles similaires