Lachine & Dorval
10:35 7 février 2020

Projet controversé

Projet controversé
Photo: (Photo: Messager Lachine & Dorval – Éric Martel)Un espace vert occupera la moitié de la zone entre les rues Carson et Dorval, où seront érigés six tours à condo du projet de revitalisation des Jardins Dorval.

Le projet de revitalisation des Jardins Dorval est loin de faire l’unanimité. Lors de la consultation publique de mardi, les citoyens ont signifié leurs inquiétudes face au manque de stationnement, d’analyse de trafic ainsi que.de logements sociaux.

Le promoteur North American Development Group (NADG) souhaite construire 925 unités à l’intersection des avenues Carson et Dorval.

«On a besoin de logements abordables, a lancé le Dorvalois Mike Nizzola, sous les applaudissements d’une cinquantaine de participants. Je n’appuierai aucun projet qui rendra des promoteurs riches sans que nous recevions quelque chose en retour.»

Il est d’avis que le zonage ne devrait pas être modifié pour le projet de 350 M$, puisqu’il ne profite pas assez aux citoyens. À l’heure actuelle, les édifices ne peuvent dépasser huit étages. Or, l’intention de NADG est d’ériger 6 tours de 12 à 16 étages.

La Cité souhaite aussi réduire le nombre de cases de stationnement par logement dans ce secteur, ce qui préoccupe le voisinage. «Je crois que c’est rejeter le problème de la main que de penser que les stationnements à l’est du centre d’achat suffiront», estime Monique Loiselle, une résidente de la rue Boylan.

Circulation

Aucune étude de trafic n’a été demandée au ministère des Transports (MTQ) a confirmé le maire de Dorval, Edgar Rouleau. Cependant, selon les données présentées par NADG, 18 millions de véhicules transitent chaque année dans le secteur en direction de l’aéroport Montréal-Trudeau.

Avec l’ajout de nouveaux résidents, la circulation risque de devenir problématique dans le rond-point Dorval, sur le chemin Herron et le boulevard Bouchard, craint Rachel Cournoyer.

«En ne faisant pas les vérifications nécessaires, vous risquez de créer un problème dans l’ouest de Montréal», prévient-elle.

Les changements de zonage proposés seront présentés lors du conseil d’arrondissement du 17 février. S’ils sont adoptés, les citoyens qui s’y opposent pourront remplir une pétition une semaine plus tard. Un processus référendaire pourrait alors être déclenché.