Lachine & Dorval
12:07 10 mars 2020 | mise à jour le: 10 mars 2020 à 12:49 Temps de lecture: 2 minutes

Une entreprise dorvalloise visée par des plaintes de colportage illégal

Une entreprise dorvalloise visée par des plaintes de colportage illégal
Photo: Messager Lachine & Dorval - Éric MartelDes visites à domicile pourraient être organisées afin de surveiller les voyageurs de retour au pays.

Éco Solution Canada a reçu des avertissements de la Cité de Dorval où elle a fait de la sollicitation porte-à-porte de manière illégale.

Après avoir reçu cinq plaintes de citoyens, la Cité a mandaté une entreprise de sécurité de soumettre un avertissement formel à l’entreprise. Aucune sanction supplémentaire ne lui a été infligée.

«On ne savait pas que le colportage était illégal à Dorval. On a essayé d’obtenir un permis spécial, mais on a refusé notre demande», se désole le fondateur d’Éco Solution Canada, Sacha Bissonnette.

Des plaintes ont également été dirigées vers l’entreprise à Châteauguay, où des citoyens se sont plaints que des colporteurs prétendaient être des employés de la Ville, mandatés pour remplacer des thermopompes ou des réservoirs d’huile illégaux.

Le fondateur de l’entreprise, Sacha Bissonnette nie ces allégations, considérant que les Châteauguois se sont mépris en voyant le logo de la ville sur les permis de colportage de ses employés. «Ils ne nous ont pas posé la question, ont vu les permis avec les logos de Châteauguay et ont pensé qu’on était malhonnêtes, estime-t-il. Nous, on ne leur a jamais dit qu’on était de la Ville.»

Ne possédant pas de permis de sollicitation porte-à-porte à Lachine, l’entreprise dit vouloir concentrer ses activités aux rives sud et nord de Montréal.

Articles similaires