Lachine & Dorval
14:16 10 mars 2020 | mise à jour le: 10 mars 2020 à 14:22 Temps de lecture: 2 minutes

Les Rapides de Lachine en deuil

Les Rapides de Lachine en deuil
Photo: GracieusetéL’entraîneur adjoint des Rapides de Lachine midget A, Gary Collins, était père de deux enfants, Edward et Bianca.

L’entraîneur adjoint de l’équipe de hockey des Rapides de Lachine, Gary Collins, est décédé dans son sommeil à l’âge de 49 ans. Communicateur, il était toujours prêt à aider son prochain.

Le père de deux enfants s’est éteint le 28 février. «C’est un vrai choc, confie la gérante de l’équipe, Chantal Belair. Tous les jeunes le connaissaient, parce qu’il prenait la peine de leur parler, de s’assurer qu’ils avaient tout ce dont ils avaient besoin. Il avait tellement un grand cœur.»

M. Collins a traversé plusieurs épreuves, étant notamment aux prises avec un cancer, le diabète et une infection pour laquelle sa jambe a dû être amputée.
Malgré son handicap, il a insisté pour devenir entraîneur adjoint de son fils, le capitaine Edward Collins. «Mon père, c’était un vrai guerrier, qui voulait vraiment vivre», commente-t-il.

Pour l’entraîneur-chef Sylvain Giroux, son adjoint était une véritable inspiration. «Il arrivait au match en chaise roulante ou en béquilles, comme si de rien n’était», affirme-t-il.

Il s’agissait de la première année de M. Collins derrière le banc, qui avait toujours rêvé d’être instructeur amateur. Malgré son manque d’expérience, son apport à l’équipe midget A, pour les 15 à 17 ans, a été apprécié.

Implication

Celui qui travaillait en mécanique automobile s’est aussi impliqué dans l’Association hockey Lachine au début de la saison, alors qu’il manquait de bénévoles pour assister aux camps d’entraînement et aux premières pratiques de la saison.

«Il a aidé à la division des équipes, en plus d’assurer une présence sur la patinoire. Il était toujours prêt à offrir un coup de main aux gens», se remémore Robert Riendeau, président de l’Association.

La majorité des membres des Rapides lui ont rendu un dernier hommage lors de ses funérailles, qui avaient lieu samedi.

«C’est une grosse perte que ressentent tous les membres de l’équipe. Ce sera une saison difficile à terminer», se désole Mme Belair.
Les Rapides ont entamé leur parcours en séries éliminatoires mardi contre les Aigles de Verdun.

Articles similaires