Lachine & Dorval
11:44 31 mars 2020 | mise à jour le: 31 mars 2020 à 11:44 temps de lecture: 2 minutes

Élan de générosité au CPE Le Jardin des Frimousses

Élan de générosité au CPE Le Jardin des Frimousses
Photo: Messager de Lachine Dorval - Éric MartelLiliane Djaha est l’une des 40 membres du personnel CPE Le Jardin des Frimousses, situé à la 8e Avenue à recevoir un sac cadeau provenant du regroupement de commerçants de l’Association Centre-Ville de Lachine (ACVL).

Le personnel du CPE Le Jardin des Frimousses a reçu un beau cadeau de la part de la directrice générale Caroline Arel. Elle a remis à sa quarantaine d’employés, qui sont toujours au boulot pour les travailleurs des services essentiels, des sacs cadeaux d’une valeur totale de près de 2500 $ provenant de l’Association Centre-Ville de Lachine (ACVL).

Chocolats, huiles et bonbons fournis par les commerces de la rue Notre-Dame étaient parmi les gâteries. «Ça me comble de joie, se réjouit l’éducatrice Liliane Djaha, Ça me donne de l’espérance que tout va bien aller, malgré cette période de gros stress. C’est tellement encourageant.»

Les horaires changeants n’affectent pas pour autant la bonne humeur des employés. «Je trouvais ça important de souligner tout ce qu’elles faisaient pour nous», explique Mme Arel.

La directrice a fait d’une pierre deux coups en faisant des achats locaux. «Pour nous, c’est une grosse commande qui nous aide, c’est une surprise vraiment agréable en tant qu’entrepreneurs», mentionne la présidente de l’ACVL, Alexandra Pagé, qui a créé une plateforme web permettant la commande d’articles de plusieurs commerces de la rue Notre-Dame.

Plan B

Considérant le confinement actuel, le CPE a fermé l’une de ses deux installations, puisqu’un moins grand nombre d’enfants lui est confié. «C’est préférable comme ça: on est un plan B, et les familles le savent», confie Mme Arel.

Les éducatrices sont donc appelées à travailler une journée par semaine. Elles doivent respecter un protocole strict de nettoyage et de désinfection à leur arrivée et dans le cadre de leurs fonctions.

«Malgré tout ce qui arrive, on parvient à garder un milieu sain et à assurer le moral de nos troupes», estime Mme Arel, avec un large sourire.

Toutefois, plusieurs nouvelles familles ont manifesté leur intérêt envers le service de garde, donc plusieurs enfants devraient y faire leur entrée au cours des prochaines semaines.

Articles similaires