Lachine & Dorval
16:00 1 avril 2020 | mise à jour le: 3 avril 2020 à 10:12 temps de lecture: 4 minutes

Démêler les différentes aides d’urgence pour les travailleurs

Démêler les différentes aides d’urgence pour les travailleurs
Photo: 123RF

Un nouveau programme d’aide d’urgence a été mis sur pied pour soutenir les travailleurs qui doivent rester à la maison sans salaire à cause de la pandémie. Il se distincte des autres mesures déjà prévues. Pour s’y retrouver, voici un tour d’horizon.

Prestation canadienne d’urgence (PCU)

Cette aide fédérale vient remplacer les deux allocations d’urgence annoncées précédemment. Ottawa propose une prestation mensuelle imposable de 2000$ pendant quatre mois. Le programme couvre la période du 15 mars au 3 octobre.

Elle s’adresse autant aux personnes atteintes de la COVID-19 et en quarantaine qu’à celles mises à pied ou ne touchant plus un revenu, mais ayant toujours un lien d’emploi avec leur entreprise.

Tous les types de travailleurs de 15 ans et plus, salariés, autonomes et contractuels, admissibles ou non à l’assurance-emploi, peuvent présenter une demande. Ils doivent avoir gagné un revenu de plus de 5000$ l’an dernier.

L’imposition sur ce montant variera selon la tranche de revenu habituelle de chacun. L’impôt à prélever le sera seulement lors de la prochaine période des déclarations, en 2021.

Le 2000$ s’ajoutera au revenu total gagné au cours de l’année, prévient le conseiller en gestion de patrimoine chez Major Gestion Privée, Jonathan B. Therrien. «Mon conseil serait de garder de côté de 25% à 30% de la prestation dans un compte épargne pour prévoir l’impôt à venir sur ce montant-là», propose-t-il.

Les inscriptions à la PCU se feront sur le Web à compter du 6 avril. Les paiements seront remis 10 jours après l’envoi de la demande.

Assurance-emploi

L’assurance-emploi continue de s’appliquer parallèlement au PCU. Il sera toutefois impossible d’obtenir à la fois le chômage et la prestation d’urgence.

Une personne qui cessera de recevoir de l’assurance chômage avant le 3 octobre et pour qui il est impossible de retourner au travail en raison de la COVID-19, pourra se diriger vers la PCU.

L’assurance-emploi est réservée à ceux ayant travaillé entre un minimum de 420 et 700 heures dans les 52 dernières semaines.

PATT-COVID-19

Le programme d’aide temporaire aux travailleurs du Québec (PATT-COVID-19) est toujours en vigueur. Il verse 573$ par semaine pour une période de 14 jours d’isolement. Selon l’état de santé, l’aide peut s’étendre jusqu’à 28 jours.

L’aide s’adresse aux Québécois de retour de l’étranger, qui ont contracté le virus ou présentant des symptômes ou ont été en contact avec une personne infectée. Les personnes ne doivent pas être couvertes par une assurance privée ou un programme gouvernemental autre, notamment du fédéral.

Mesures diverses

Ottawa offre aussi des mesures spécifiques à certaines clientèles, comme les retraités de 71 ans et plus. Le retrait minimal des Fonds enregistrés de revenu de retrait (FERR) sera réduit de 25% pour 2020. Une aide intéressante aux yeux de M. Therrien, alors que les marchés boursiers sont en correction en raison de la COVID-19.

«Ce n’est pas le bon moment de se retirer de ces investissements. C’est statu quo ou on achète. Mais selon la loi, ces personnes retraitées n’ont pas le choix de retirer un minimum chaque année», explique-t-il

Les retraités ayant assez de revenus pourront ainsi piger un peu moins dans leur FERR.
De leur côté, les familles verront l’Allocation canadienne pour enfants bonifiée de 300$ par enfant.

Les étudiants pourront aussi compter sur un moratoire de six mois sur le remboursement de leur dette d’études sans ajout d’intérêt.

Numéros

  • Chômage: 1-800-808-6352
  • PCU: ligne téléphonique à venir
  • PATT COVID-19: 1-877-644-4545
  • Prestation de maladie: 1-833-381-2725

Articles similaires