Lachine & Dorval
09:27 8 avril 2020 | mise à jour le: 8 avril 2020 à 09:27 temps de lecture: 3 minutes

Vivre Pâques virtuellement à Lachine

Vivre Pâques virtuellement à Lachine
Photo: Messager Lachine Dorval - ArchivesUne messe virtuelle sera présentée à partir de l’église des Saints-Anges Gardiens de Lachine, où trois célébrants assureront la présentation d’une messe virtuelle.

Diverses paroisses s’adaptent aux mesures de confinement en présentant des messes en direct sur Facebook ou YouTube. Le chargé de cours en socioanthropologie des rituels à l’UQAM, Nicolas Boissière, explique que cette pratique peut être rassurante pour les croyants.

Des cérémonies en direct, incluant des chants et de la musique, seront diffusées depuis l’église des Saints-Anges Gardiens de la 15e Avenue, à Lachine. Des messes y étaient planifiées depuis des semaines avant la pandémie de la COVID-19.

«On avait préparé des célébrations spéciales, pour finalement réaliser qu’on se retrouvait les mains vides. C’est là qu’on a eu l’idée de se servir de YouTube et Facebook», explique le père Pierre Léger.

En 52 ans de prêtrise, c’est la première fois qu’il passera Pâques sans ses paroissiens. «Ça me rend triste, avoue-t-il. Au moins, je pourrai tout de même garder un certain contact avec notre communauté chrétienne.»

Fier de l’initiative de sa paroisse, l’abbé Léger admet que l’expérience sera moins enrichissante. «Cette fête, c’est le coeur de la foi chrétienne. Pour nous, c’est une pauvreté, une souffrance de ne pas être capable de célébrer comme on le devrait», explique-t-il.

Vide

Selon M. Boissière, cette période de confinement forcée marquera l’histoire religieuse. «L’essence de la pratique, c’est de célébrer collectivement, mais aussi de se retrouver dans des temps symboliques très importants comme le temps de Pâques», souligne le professeur.

À ses yeux, se rassembler virtuellement peut quand même aider à combler le vide. «Le fait de se réunir individuellement, mais tous ensemble à un même moment pour assister à la retransmission en direct du culte, ça recréer ces moments de socialités», analyse-t-il.

Les non-croyants verront aussi leurs traditions changer, puisque plusieurs familles québécoises prévoyaient se réunir pour fêter l’arrivée du printemps durant le congé pascal.

«À mon avis, ce n’est pas quelque chose de très facile à vivre, note M. Boissière. Grâce aux moyens de communication, on peut quand même trouver des stratégies pour maintenir le contact.»

En collaboration avec Katrine Désautels

Célébrations à l’église des Saints-Anges Gardiens

• Jeudi saint 19h
• Vendredi saint 15h
• Dimanche de Pâques 10h

Articles similaires