Lachine & Dorval
10:09 15 avril 2020 | mise à jour le: 15 avril 2020 à 10:09 temps de lecture: 3 minutes

CHLSD Herron: longue attente avant la fin des enquêtes

CHLSD Herron: longue attente avant la fin des enquêtes
Photo: Josie Desmarais/MétroLe CHSLD Herron, à Dorval

Il faudra vraisemblablement être patient avant d’en apprendre plus sur les circonstances entourant les 31 décès survenus à la Maison Herron de Dorval. Le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) ainsi le Bureau du coroner ont des approches d’enquête bien différentes.

«Ça pourrait prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois», estime le porte-parole du SPVM, André Durocher.Les policiers ont procédé à la saisie de documents administratifs sur les lieux samedi, qu’ils analyseront au cours des prochains jours. Des entrevues avec des membres du personnel et des familles des victimes pourraient suivre.

«Que ce soit ce type d’enquête ou une autre, il faut recueillir des indices et éléments de preuve pour voir s’il y a lieu ou non de déposer des accusations», résume M. Durocher.

Les agents en quête d’indices au centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) seront munis de combinaisons spéciales avec un masque intégré.
Toutes personnes détenant des informations quant à la situation doivent contacter le SPVM.

Recommandations

De son côté, le Bureau du coroner a pour mission de formuler des recommandations afin d’éviter une autre tragédie au CHSLD Herron. Une enquête distincte sera menée pour chaque personne décédée.

«Nous allons investiguer comme pour des décès normaux, en nous penchant surtout sur les circonstances ayant pu mener à ces décès», explique la responsable des communications, Dominique D’Anjou.

La coroner attitrée au dossier Géhane Kamel et son équipe se sont rendues sur les lieux au cours des derniers jours afin de reconstituer la chronologie des événements. Avocate de formation, Me Kamel a déjà œuvré sur des dossiers de décès dans des résidences pour personnes âgées.
Les recommandations devraient être publiées d’ici environ un an.

Samedi, le premier ministre François Legault soutenait qu’a priori, «il y a eu de la grosse négligence» au CHSLD Herron. Plusieurs résidents ont été retrouvés dans un piètre état lorsque le personnel du CIUSSS de l’ouest-de-l’île-de-Montréal a pris la relève, il y a une semaine.

M. Legault a d’ailleurs lancé un appel à la population mardi, notamment les enseignants ayant des expertises en santé, soutenant qu’environ 1250 employés manquent à l’appel dans les résidences pour aînés de la province.

Articles similaires