Lachine & Dorval
09:56 28 avril 2020 | mise à jour le: 28 avril 2020 à 09:56 temps de lecture: 2 minutes

Améliorer les soins non-COVID

Améliorer les soins non-COVID
Photo: Messager Lachine & Dorval - Éric MartelOn effectue le filtrage des patients afin de s’assurer qu’il ne soient pas atteint de la COVID-19 dans l’une des trois tentes installée à l’Hôpital de Lachine située sur la 16e Avenue.

Trois tentes chauffées et ventilées ont été installées à l’extérieur de l’Hôpital de Lachine afin d’élargir sa capacité puisqu’il offre exclusivement des soins médicaux et intensifs aux personnes qui n’ont pas attrapé le coronavirus.

Tous les patients des centre hospitaliers du centre-ville qui testent négatif au dépistage de la COVID-19 sont transférés à Lachine. Ils passent d’abord par une première tente où chacun est testé. Une aire d’attente a été aménagée dans laquelle les patients sont tenus à deux mètres de distance.

La deuxième installation temporaire peut accueillir deux personnes dites «gravement malades» dans des salles de réanimation. Elles permettent d’augmenter la capacité de chirurgies traumatologiques et de l’urgence.

L’autre chapiteau peut recevoir jusqu’à huit patients pour des services médicaux divers. On y retrouve de l’équipement de soins intensifs, des appareils de surveillance de signes vitaux et des postes d’infirmières équipés d’ordinateurs.

Les employés qui y travaillent doivent tous être équipés de visières, de masques et de gants.

Les trois installations temporaires, installés dans l’entrée de l’urgence, ont leur utilité propre, établie par le Centre universitaire de santé de McGill (CUSM). L’une d’elle doit être visitée par tous les patients et employés, puisqu’on y effectue des tests de dépistage pour la COVID-19.

Articles similaires