Lachine & Dorval
11:12 19 mai 2020 | mise à jour le: 19 mai 2020 à 11:12

Nouvelles habitations à vocation sociale

Nouvelles habitations à vocation sociale
Photo: GracieusetéLa conversion de l’immeuble situé au coin de la 14e Avenue et de la rue Sherbrooke nécessitera environ 12 mois.

Un bâtiment en piteux état, situé au coin de la 14e Avenue et de la rue Sherbrooke de Lachine, sera complètement rénové et converti en 28 logements sociaux. Cela permettra à des familles de vivre dans des logements plus grands et à certains locataires de compter sur un support psychosocial.

L’immeuble a été identifié il y a quelques années par la Comité logement Lachine-LaSalle en raison de son état, notamment en matière d’insalubrité. Les rénovations pourraient commencer vers la fin de l’année ou au printemps prochain, dépendamment du processus d’appel d’offres, qui sera lancé à l’automne.

Le projet est réalisé dans le cadre du programme Accès Logis, qui favorise l’entraide entre les ressources privées, communautaires et publiques.

«Nous sommes fiers que ces appartements, qui étaient en piètre état, soient rénovés et convertis en logement social. Cela répond à un grand besoin dans notre milieu», commente la mairesse de Lachine, Maja Vodanovic.

C’est un organisme voué à la transformation de bâtiments en immeubles à vocation communautaire, Hapopex, qui en a fait l’acquisition au coût de 2,39 M$. L’intérieur et l’extérieur seront rénovés, ses balcons seront agrandis et sa cour sera reconstruite.

«On vient répondre aux besoins de familles pauvres, qui vivent un surpeuplement de petits logements», explique le directeur général d’Hapopex, Christian Lefebvre.

Nombre de logements

En ce sens, le nombre de logements passera de 32 à 28, puisque des 3 ½ seront jumelés.

«On peut le faire en respectant scrupuleusement le droit de retour des locataires, car certains logements étaient vacants étant donné qu’ils étaient inhabitables», précise M. Lefebvre.

Une fois l’appel d’offres conclut pour la rénovation du bâtiment, les locataires disposeront de trois mois pour se trouver un nouveau logement, avec l’accompagnement d’Hapopex.

Dix logements seront occupés par des locataires qui recevront un accompagnement psychosocial. Ceux-ci rencontreront des intervenants formés pour écouter activement leurs problèmes.

«Ce n’est pas de la thérapie, mais on peut parvenir à les outiller au niveau relationnel pour assurer une cohésion dans le logement», relève M. Lefebvre.

Familles en attente

Plusieurs familles sont en attente de logement à Montréal, considérant une pénurie de logements avec trois ou quatre chambres à coucher. «Nos listes d’attentes sont longues parce que le marché privé peine à répondre aux besoins», constate M. Lefebvre.

À Lachine, la priorité est de rénover et moderniser des habitations pour les adapter aux besoins actuels de la population. «Le tissu social a beaucoup changé au cours des 30 dernières années. On constate que plusieurs secteurs méritent d’être revitalisés», estime-t-il.

Hapopex a dans sa mire la rénovation d’autres immeubles en mauvais état à Lachine. Un projet de conversion d’un bâtiment situé sur la 9e Avenue en 11 habitations à vocation sociale est prévu. L’acquisition de cet immeuble devrait se concrétiser vers la fin de l’année.

Articles similaires