Lachine & Dorval
10:22 20 mai 2020 | mise à jour le: 20 mai 2020 à 10:22 temps de lecture: 3 minutes

Faciliter le retour à l’école

Faciliter le retour à l’école
Photo: GracieusetéLes isoloirs sont confectionnés dans les bureaux d’Avenue 77, situés sur la 19e Avenue à Lachine.

Avenue 77, un graphiste et imprimeur lachinois, a développé des isoloirs pour freiner la propagation de la COVID-19 dans les salles de classe.

Lorsque le retour à l’école a été annoncé dans le Grand Montréal, Karine Chouinard a contacté les professeurs de ses enfants, qui étudient à l’école Catherine-Soumillard. Elle voulait s’assurer qu’elles se sentiraient à l’aise de retourner enseigner.

«C’est en discutant avec eux que nous est venue cette idée, explique la Lachinoise de 39 ans. Installer 15 bureaux dans une classe en respectant la distanciation sociale, c’est difficile, alors au moins, les isoloirs peuvent limiter la propagation de microbes.»

Deux semaines de test ont été nécessaires au lancement d’un produit. Les enfants de Mme Chouinard, qui tient son entreprise avec son conjoint, Pascal Pilon, ont participé au processus de création.

«Ce sont nos cobayes, révèle Mme Chouinard en riant. Ils nous aident beaucoup, notamment en s’occupant de désinfecter notre bureau souvent.»

Conception

Les isoloirs sont faits de chloroplaste, une matière recyclable. Ils sont pliables et désinfectables. Leur modèle est inspiré d’une conception japonaise, à la différence que ses surfaces sont transparentes.

«On voulait que les enfants puissent voir leurs amis facilement. Ils sont confinés à la maison, alors ils n’ont pas besoin de sentir qu’ils le sont à leur pupitre», raisonne Mme Chouinard.

Des centres de formation professionnelle et des entreprises ont témoigné leur intérêt envers le produit, ce qui a mené l’entreprise à la création d’un modèle pour adultes.

«Si on peut faire en sorte que les gens se sentent plus en sécurité en retournant au travail, on pourra dire mission accomplie», estime Mme Chouinard.

Le retour à l’école dans le Grand Montréal s’effectuera en septembre, tandis que les écoles primaires du reste de la province ont recommencé leurs activités le 11 mai.

Avenue 77 conçoit également des collants pour les lieux publics qui visent à faciliter le respect de la distanciation sociale.

Propager le bonheur

Avant de se lancer dans la production d’isoloirs, Avenue 77 a confectionné des pancartes ornées d’arc-en-ciel, qu’elle a affiché dans divers lieux publics de l’arrondissement, tels qu’au poste de police et devant l’Hôpital de Lachine.

«Nos clients ont été touchés par le ralentissement de l’économie et nos commandes ont diminué, alors on s’est lancé dans ce petit projet familial. Il faut bien que des choses positives sortent de ce confinement», estime Mme Chouinard.

L’initiative a fait parler, de sorte que des commandes pour des pancartes similaires ont été passées par des Lachinois. Une partie des profits amassés a été remise à des organismes de soutien alimentaires locaux.

Plus de détails au avenue77.com

Articles similaires