Lachine & Dorval
13:25 1 juin 2020 | mise à jour le: 1 juin 2020 à 13:25 temps de lecture: 3 minutes

Festival réinventé

Festival réinventé
Photo: GracieusetéLe duo de guitariste Adam Cicchillitti et Steve Cowan performera pendant le 42e Festival de musique de Lachine, qui se tiendra virtuellement.

Devant l’impossibilité de tenir des rassemblements, Concerts Lachine présentera son 42e Festival de musique de Lachine virtuellement, entre le 5 et le 19 juillet. L’organisme survit à la crise, malgré le départ de quelques commanditaires.

Six concerts seront tenus sur son site, les réseaux sociaux et la plateforme Vimeo. «On ne peut pas attendre le gouvernement pour faire certains changements, alors on a décidé de plonger dans cette aventure», justifie le directeur artistique, Richard Turp.

Le but de cette initiative est de conserver un lien avec le public lachinois ainsi que d’offrir une rémunération aux artistes, qui subissent les contrecoups financiers de la situation actuelle.

«C’est loin d’être l’idéal, mais pour l’instant, c’est la seule chose que nous avons, convient M. Turp. C’est une bonne occasion pour les musiciens d’être rémunérés.»

Trois concerts prévus à la programmation initiale ont dû être annulés, puisqu’ils incluaient près de dix artistes.
«Nous n’avons pas les moyens de respecter les distanciations physiques, comme peut le faire le Metropolitain de New York», rappelle M. Turp.

S’adapter

À l’occasion des spectacles, les pianistes, guitaristes et chanteurs seront tous filmés à partir de leur domicile. Compte tenu de cette contrainte, plusieurs performeurs ont dû se retirer du festival puisqu’il ne possédait pas l’environnement acoustique nécessaire.

«C’est beau offrir de la musique au public, mais nous avons la responsabilité que le son soit d’une qualité professionnelle, justifie le directeur artistique. Heureusement, la plupart des musiciens misent sur un équipement sophistiqué.»

Dans sa mouture habituelle, le festival reçoit près de 4000 spectateurs. Son comité d’organisation s’attend à ce que cet achalandage reste stable, ou connaisse une certaine baisse. La majorité des personnes âgées, son public cible, n’ont pas coutume de visionner des spectacles en ligne.

«Dans notre équipe de bénévoles, qui a un certain âge, tout le monde a un courriel ou des réseaux sociaux, lance avec espoir M. Turp. On croit pouvoir les rejoindre avec notre infolettre, tout comme les familles et les jeunes.»

Industrie en crise

Si les spectacles seront gratuits en direct, il faudra débourser une somme, qui demeure à déterminer, afin de visionner les spectacles sur la plateforme Vimeo après leur diffusion. Une partie de ce montant sera versée aux artistes participants, en plus des dons qui seront reçus.

«C’est excessivement difficile pour les artistes de ne pas être en mesure de donner des spectacles en direct. Notre souci est donc dirigé vers eux», soutient M. Turp.

Bien que certains contributeurs se sont désistés, Concerts Lachine tient le coup, pouvant compter sur la présence de ses autres commanditaires, du Conseil des arts de Montréal et de l’arrondissement. Puisque la majorité de ces spectacles sont gratuits, sa survie est presque indépendante à la vente de billets.

Articles similaires