Lachine & Dorval
11:47 8 juin 2020 | mise à jour le: 8 juin 2020 à 14:05 temps de lecture: 3 minutes

La Maison pour aînés Donalda-Boyer épargnée par le coronavirus

La Maison pour aînés Donalda-Boyer épargnée par le coronavirus
Photo: Éric Martel/Métro MédiaLa Maison Donalda-Boyer est située sur l’avenue Dorval.

Aucun cas du nouveau coronavirus n’a été décelé parmi les 83 résidents à la Maison pour aînés Donalda-Boyer. Cette réussite est attribuable à certaines mesures strictes prises, ainsi qu’à la discipline de ses résidents.

«Chaque jour, en voyant le nombre de décès et de cas à la télévision, on vit une histoire d’horreur terrible, constate le président du conseil d’administration de la résidence, Émile Lacoste. Notre fierté est immense de voir qu’on s’en sort indemne pour l’instant.»

Les résidents de la Maison pour aînés Donalda-Boyer reçoivent tous les repas à leur chambre, alors qu’ils avaient l’habitude de manger ensemble, dans une salle commune. Chacun d’entre eux a reçu un masque, qu’on les encourage fortement à porter lors de sorties à l’extérieur de leur chambre. La livraison est également suggérée pour le magasinage.

Contrairement au début de la pandémie de coronavirus, ils peuvent désormais sortir marcher, et recevoir la visite de proches sur rendez-vous, seulement à l’extérieur de la résidence.

«Les héros dans cette histoire, ce sont les résidents. Ils ont vraiment souffert lors des premières semaines.» – Michel Hébert

Des résidents quittaient l’établissement en catimini au début de la pandémie de coronavirus. Pour éviter que cela se reproduise, le disjoncteur de la porte de garage a été retiré, et des gardes de sécurité ont été embauchés. Ceux-ci sont toujours sur place, mais en fonction d’horaire réduit.

L’initiative a nécessité des investissements importants, partiellement remboursés par le CIUSSS de l’Ouest-de-l’île de Montréal. «C’est notre député provincial Enrico Ciccone qui est allé au bâton pour qu’on puisse couvrir ces frais, parce que c’était des coûts énormes pour un organisme à but non lucratif», indique M. Hébert.

Remonter le moral

Des séances de jeu-questionnaire étaient effectuées à la Maison pour aînés Donalda-Boyer chaque jour afin de divertir les aînés pendant la pandémie de coronavirus, confinés dans leurs chambres. À deux reprises, des musiciens ont été embauchés pour performer à l’extérieur. Les résidents pouvaient se rendre sur leur balcon pour entendre leurs performances.

Des séances d’activités physiques sont données à l’extérieur. Des groupes d’un maximum de 10 personnes sont formés, et bien entendu, la distanciation physique demeure de mise.

«C’est beaucoup plus facile pour nous de s’assurer que tout le monde est heureux depuis que le gouvernement autorise les aînés à sortir, convient M. Hébert, également conseiller à la Cité de Dorval. Ils peuvent recommencer graduellement à vivre.»

Coronavirus: trois employés à la Maison Donalda-Boyer

Trois employés œuvrent à la Maison Donalda-Boyer, comprenant une directrice, un concierge et un responsable des activités. Pour la cuisine, un traiteur est embauché.

«Ça n’a pas été facile de s’adapter, confie la directrice générale, Frédérique Lamy. Nous n’étions pas habitués de faire la distribution des repas aux chambres, mais surtout, de faire respecter la distanciation sociale. On a une très belle équipe.»

Articles similaires