Lachine & Dorval
14:16 30 juin 2020 | mise à jour le: 30 juin 2020 à 15:00 temps de lecture: 4 minutes

Changement de garde au GRAME

Changement de garde au GRAME
Photo: GracieusetéJonathan Théorêt était directeur du GRAME depuis 2008.

Un vent de changement souffle sur le Groupe de recommandations et d’actions pour un meilleur environnement (GRAME), alors que le directeur général Jonathan Théorêt quittera l’organisme au début juillet. Il sera remplacé par sa conseillère à la direction, Catherine Houbart, qui tiendra le poste par intérim.

Le conseil d’administration entamera un processus pour embaucher un directeur général permanent au cours des prochains mois. D’ici là, Mme Houbart hérite de la gestion d’un organisme en pleine expansion. Son budget est passé de 200 000$ à 1,5 M$ au cours des douze dernières années, et ses effectifs ont triplé.

«Assurer la transition de la direction pendant la croissance sera un défi, commente Mme Houbart. Jonathan est un pilier, il a vraiment transformé notre organisation.»

La détentrice d’un baccalauréat en écologie et d’une maîtrise en urbanisme aura le développement d’un écoquartier dans Lachine-Est parmi ses plus grands défis. Le GRAME a développé un mémoire sur le projet et siège sur son bureau de développement.

«Ce projet marquera le paysage de Lachine pendant au moins 100 ans, donc on veut que ce soit mené de manière exemplaire», statue-t-elle.

Le verdissement des entreprises, auxquelles l’organisme propose la plantation d’arbres, fera également partie de ses priorités. «Avec la pandémie, elles sont moins réceptives à la plantation, mais notre travail, c’est de prouver que c’est encore important de le faire», justifie-t-elle.

Elle souhaite également continuer d’amener des enjeux cruciaux sur la place publique, comme les ilots de chaleurs.

Nouvelle ère

Après 12 ans à gérer le GRAME, Jonathan Théorêt estime que son départ amènera un vent de fraicheur. «Du changement au sein d’une organisation peut toujours faire du bien, dit-il. L’équipe est certainement mûre pour ce changement-là.»

Tout de même, c’est avec émotions qu’il quitte. «On a accompli de grandes choses dans les dernières années, donc c’est avec un pincement au cœur que je tourne la page», déclare-t-il.

«Je quitte la plus belle équipe, les plus beaux projets du monde pour me joindre à un groupe qui travaille pour la plus belle ville du monde. Je suis fier de tourner cette page de mon parcours.» – Jonathan Théorêt

De son parcours au GRAME, il est particulièrement fier d’avoir influencé les Lachinois avec leurs enjeux environnementaux, notamment par des initiatives de ramassage de déchets comme Propre@Lachine.

«On a réussi à allumer des étincelles, une forte volonté de s’engager chez les gens», se réjouit-il.

Poursuivre sa mission

Le Lachinois occupera désormais le rôle de chef de division au Bureau de la transition écologique et de la résilience de la Ville de Montréal, qui a pour mandat de proposer des mesures vertes. «Je considère être capable de faire évoluer les choses plus rapidement de l’intérieur de la machine pour de nombreux enjeux municipaux», illustre-t-il.

L’ancien de l’Université de Montréal se concentrera sur la modification et l’adaptation de politiques publiques en termes de transport, d’énergie et de bâtiment. «Ce sont des éléments sur lesquels je travaillais déjà, mais avec des moyens plus limités», note-t-il.

À plusieurs reprises, M. Théorêt rappelle qu’il demeurera un citoyen de Lachine engagé, qui continuera encourager ses concitoyens à s’impliquer dans diverses causes environnementales.

Qu’est-ce que le GRAME?

Le Groupe de recommandations et d’actions pour un meilleur environnement (GRAME) est un organisme à but non lucratif créé en 1989 qui est situé à Lachine.

Ses objectifs principaux sont d’exercer une influence auprès des décideurs, de faire de la sensibilisation et de l’éducation citoyenne et de l’intervention sur le terrain.

Articles similaires