Lachine & Dorval
14:47 8 juillet 2020 | mise à jour le: 8 juillet 2020 à 19:59 temps de lecture: 3 minutes

Chalet abandonné au Parc LaSalle

Chalet abandonné au Parc LaSalle
Photo: GracieusetéLe chalet de tennis du parc LaSalle, situé sur la rue Victoria à Lachine.

Débris, feuilles, présence d’écureuils: le chalet de tennis du parc LaSalle de Lachine est en piteux état. L’arrondissement prépare un plan directeur des réparations à effectuer dans ses espaces verts pour la prochaine décennie.

C’est par le biais d’une publication d’une citoyenne sur les réseaux sociaux que l’administration locale a été mise au courant que des écureuils ont établi leur repère sur le toit, qui comporte des brèches.

«On pensait que c’était étanche, mais de toute évidence, quelque chose s’est effondré pour que les animaux s’infiltrent», constate la mairesse de Lachine, Maja Vodanovic.

Le chalet sera nettoyé et barricadé à court terme. Toutefois, sa réfection, qui devrait coûter 260 000$, attendra.

«On a beaucoup d’installations dans nos parcs qui datent, explique Mme Vodanovic. On priorise le chalet de la piscine du parc LaSalle cette année. On ne peut pas tout faire en même temps.»

«J’ai hâte qu’on ait un club de tennis fonctionnel. Ça viendra, mais il faut y aller une étape à la fois.»

La bâtisse est inoccupée depuis trois ans, puisque les terrains de tennis étaient en rénovation. Tennis Canada, qui est responsable des cours qui y sont donnés, ne l’utilise pas pour l’instant. «C’est un très beau chalet, estime la mairesse. Quand on aura des ligues et des compétitions, on s’assurera qu’il soit prêt.»

L’élue fait appel à la clémence des citoyens. «On dirait que les gens oublient qu’il y a la COVID-19 depuis quelques mois. Ce n’est pas une année normale, on ne peut pas être partout. C’est humainement impossible», convient-elle.

Mme Vodanovic souhaite que le tennis gagne en popularité dans l’arrondissement.

Revoir les parcs

Considérant que les installations datent dans les parcs de Lachine, son administration prépare un plan directeur afin de planifier les travaux qui y seront effectués au cours des dix prochaines années. «On veut faire un inventaire de tout ce qu’il y a à faire et des budgets qui y seront rattachés», explique Mme Vodanovic.

Ce plan est dans les cartes depuis plusieurs mois. Il sera annoncé lors du prochain conseil d’arrondissement, en août. Une version préliminaire sera établie en automne et fera l’objet de diverses consultations publiques. Le plan final devrait voir le jour dans un an.

Point de ralliement

Le soir, les estrades du chalet de tennis sont le point de rencontre de plusieurs jeunes lachinois. Résultat, on y retrouve des bouteilles et canettes le jour.

«On est au courant de la situation, commente Mme Vodanovic. Plusieurs bars sont fermés, alors c’est normal que les gens s’y retrouvent.»

La situation est semblable près des berges du canal. Des agents de police y effectuent des rondes afin de limiter les attroupements.

Articles similaires