Lachine & Dorval
15:02 6 août 2020 | mise à jour le: 6 août 2020 à 15:02 temps de lecture: 3 minutes

Convoité par la NCAA

Convoité par la NCAA
Photo: GracieusetéL’ancien secondeur des Aigles d’Or de l’école Dalbé-Viau, Edwin Wilson Tara Kolenge.

Dix universités américaines ont déposé une offre à l’ancien de l’équipe des Aigles d’or de Lachine, Edwin Wilson Tara Kolenge, qui fera le saut dans le circuit de la National Collegiate Athletic Association (NCAA), en 2022. Un classement international de la base de recrutement du réseau américain ESPN le place au quatrième échelon de sa cuvée parmi les secondeurs intérieurs.

«C’est vraiment gros ce qui se passe pour moi, je l’apprécie, mais en gardant en tête que j’ai du travail à faire, réagit-il. Mon but n’est pas seulement de me rendre à la NCAA, mais à la National Football League (NFL).»

Parmi les universités intéressées, on retrouve notamment Virginia Tech et Nebraska. Ces deux établissements attirent particulièrement le LaSallois pour l’excellence de leurs programmes de génie mécanique, un domaine qui l’intéresse particulièrement.

«J’ai toujours aimé les sciences et surtout ce qui est technologie», mentionne-t-il.

La date limite pour accepter les offres des universités est février 2022, mais Edwin entend prendre une décision au cours de l’été prochain. «Je veux prendre le temps de faire des visites, question de choisir le bon campus pour moi», indique-t-il.

S’exiler pour briller

Depuis mars, le secondeur s’aligne pour les Knights de Clearwater, à l’ouest de la Floride. C’est pour attirer le regard des recruteurs professionnels américains qu’il a décidé de poursuivre son cheminement sportif aux États-Unis.

«Être loin de sa famille et de ses amis n’est pas facile, mais je suis prêt à faire ces sacrifices-là, parce que je sais que ça va payer. On commence déjà à le voir», observe l’athlète de 16 ans.

S’il n’en tient qu’à son ancien entraîneur chez les Aigles d’Or, Vincent Distefano, le secondeur a tout pour faire carrière chez les pros. «C’est un exceptionnel, et pas juste sur le terrain, c’est une personne exceptionnelle», insiste celui qui dirige les cadets depuis 14 ans.

Dédication inspirante

Lorsqu’il évoluait à Lachine, Edwin se levait chaque matin à 5h00, question de ne pas manquer l’entraînement optionnel de l’équipe à 6h30. «C’était surtout pour les joueurs qui habitaient près de l’école, mais lui, même s’il habitait sur la Rive-Sud de Montréal, il ne voulait jamais manquer une seule séance», raconte M. Distefano.

Les joueurs avaient leur entraînement régulier le soir. «À chaque fois, il était très intense. Il savait qu’il devait devenir plus fort physiquement pour devenir meilleur», ajoute l’entraîneur.

Devant ses yeux, le Congolais d’origine est passé d’un enfant à un colosse de 1,92m et 102kg, reconnu pour la force de ses plaquages.

«Je réagis vite et je suis athlétique, analyse Edwin. Je peux aussi assurer une bonne couverture de passes, que ce soit à un contre un ou en zone.»

Les équipes de football secondaire en Floride pourront recommencer à pratiquer à partir du 24 août, en vertu d’une décision prise par l’association athlétique de l’État.

Articles similaires