Lachine & Dorval
17:57 11 septembre 2020 | mise à jour le: 11 septembre 2020 à 17:57 temps de lecture: 4 minutes

Deuxième tentative de projet au rond-point Dorval

Deuxième tentative de projet au rond-point Dorval
Photo: Éric MartelLe projet sera situé sur le site de l’ancien commerce d’équipement marina Boathouse, et nécessitera sa démolition.

Un projet résidentiel voit le jour dans le rond-point Dorval, près de l’avenue Mimosa. Par le biais d’un référendum, les citoyens se sont opposés à la construction d’une résidence pour personnes âgées au même endroit l’an dernier.

Orchestré par Placements Sergakis, le projet prévoit l’aménagement de 175 logements locatifs d’une à trois chambres dans un immeuble pouvant atteindre 11 étages. La tour remplacera l’ancien magasin d’équipement nautique Boathouse.

Le développement dans ce secteur est envisagé depuis l’année dernière. «M. Sergakis souhaite contribuer à revitaliser le rond-point Dorval avec un projet de qualité qui contribuera à sa communauté», a expliqué le directeur de Ryan relations publiques, Glenn Castanheira.

L’immeuble contiendra une piscine, un gymnase ainsi que des salles de réception. Un stationnement intérieur comprendra 210 espaces.

Consultation citoyenne

Le promoteur assure avoir consulté le voisinage en aval. Des discussions auraient lieu depuis février, menant à deux consultations officielles qui n’ont pas été rendues publiques.

C’est seulement après ce dialogue qu’une proposition a été faite à la Cité. «Ces consultations nous ont permis de bonifier considérablement le projet initial afin d’en améliorer l’intégration et la cohabitation avec le voisinage», explique M. Castanheira.

Dans la nouvelle mouture, tous les accès et points de services réservés aux citoyens de l’immeuble ont été placés à l’avant de l’immeuble afin d’assurer la quiétude du voisinage qui demeure à l’arrière. Une gradation de 4 à 11 étages a également été privilégiée afin de favoriser l’ensoleillement.

Des bandes végétalisées seront installées dans le but de préserver l’intimité des voisins. L’avenue Cloverdale, qui se trouve derrière le projet, sera réaménagée afin de permettre des demi-tours. Ainsi, les automobilistes n’auront pas à empiéter les propriétés privées pour rebrousser chemin lorsqu’ils empruntent ce cul-de-sac.

Une consultation citoyenne, lors de laquelle Placement Sergakis détaillera le projet, se tiendra le 14 septembre.

Toutefois, ce ne sont que les résidents du quartier qui y seront conviés par respect des mesures de distanciation physique.

Aînés

Un changement de zonage sera nécessaire pour permettre les logements multifamiliaux. La hauteur minimale permise pour les bâtiments devra également passer de 3 à 11 étages.

L’an dernier, un référendum avait permis aux citoyens de s’opposer à la construction d’une résidence pour personnes âgées dans le même secteur. D’une hauteur de 12 étages, la résidence devait compter 238 unités.

Les Dorvalois craignaient notamment que la construction crée de l’achalandage dans le secteur, ainsi que de l’ombrage au quartier résidentiel.

«Personnellement, je trouvais que c’était un projet intéressant, se remémore le maire Edgar Rouleau. Mais les citoyens ont parlé et je crois aux processus d’opposition en place.»

Aucun logement pour personnes âgées n’est prévu dans le nouveau projet. «Je l’ai répété souvent lors des dernières années, on doit avoir plus de place pour nos aînés à Dorval», plaide M. Rouleau.

Une habitation à loyer modérée (HLM) doit être inaugurée dans l’emplacement de l’ancien Centre Elizabeth Russell de l’avenue Dawson. Une demande de subvention a été adressée au gouvernement du Québec à ce sujet.

Sinon, le maire assure que des unités seront réservées pour les personnes âgées dans le développement immobilier à venir aux Jardins Dorval, situé à l’angle des avenues Carson et Louise-Lamy.

Le promoteur North American apporte toutefois un bémol. «On aimerait avoir une résidence pour personnes âgées aux Jardins Dorval, mais pour cela, on doit trouver un partenaire, parce que nous n’avons pas les compétences pour la gérer», rappelle le vice-président de la firme de relations publiques National, Pierre Guillaut-Hurtubise, affilié au promoteur.

Le zonage d’une portion du projet des Jardins Dorval fait présentement l’objet d’une demande de scrutin référendaire.

Articles similaires

10:35 7 février 2020 | mise à jour le: 7 février 2020 à 10:35 temps de lecture: 2 minutes
Projet controversé