Lachine & Dorval
09:38 6 janvier 2021 | mise à jour le: 6 janvier 2021 à 09:39 temps de lecture: 3 minutes

Année de collaboration et controverse

Année de collaboration et controverse
Photo: GracieusetéLa mairesse de Lachine, Maja Vodanovic.

La fermeture de la marina, l’acquisition d’espaces verts et les efforts de revitalisation de la rue Notre-Dame auront marqué la dernière année à Lachine. Les organismes communautaires et l’arrondissement ont aussi su se serrer les coudes afin de s’adapter à la pandémie, se félicite la mairesse d’arrondissement, Maja Vodanovic.

Le port de plaisance de Lachine deviendra un parc en 2025, a-t-on appris en juillet. Secoués par l’annonce, les plaisanciers se sont regroupés, critiquant le manque de consultation préalable.

Mais la mairesse n’exprime aucun regret. «On n’a pas le choix, c’est une décision pragmatique. Je ne pouvais pas ouvrir une marina l’an prochain. Il aurait fallu investir des millions juste pour sécuriser les lieux», explique-t-elle.

Outre cet espace vert qui sera créé, une portion de l’ancien Club de golf Meadowbrook, au nord de l’autoroute 20, a été protégée. Cette parcelle totalise 23,7 hectares, l’équivalent de 25 terrains de soccer.

Une entente avec les Sœurs de Sainte-Anne permettra aussi la création d’un nouveau parc, derrière la maison-mère de la congrégation, entre les rues Duff Court et Provost. Les travaux d’aménagement du parc Pomminville, sur l’avenue J-Alphonse-Lachance, ont également été exécutés.

Progression ralentie

La revitalisation de la rue Notre-Dame aura été partiellement freinée par la crise sanitaire. «Avant, on voyait de nouveaux commerces apparaître, plus de gens qui y étaient attirés», souligne Mme Vodanovic.

Des efforts pour soutenir l’achat local ont été déployés, comme une campagne de financement par laquelle plus de 75 000$ en bons ont été vendus.

Pour une circulation plus fluide et diversifiée, le boulevard Saint-Joseph a été limité à une voie. L’arrondissement souhaitait ainsi faire d’une pierre deux coups en y implantant une piste cyclable qui déroutait les vélos des berges achalandées durant la saison estivale.

Cet aménagement aurait pu être «mieux coordonné», estime Mme Vodanovic. «Si on le refait, il faudra le réfléchir, le faire plus en collaboration avec les commerçants», admet-elle.

Soutien

Pour assurer le respect des mesures de distanciation sociale, la Brigade solidaire a été formée. Plus de 1000 ensembles comportant des masques, du gel et des affiches de sensibilisation ont été distribués.

Ces bénévoles ont également prêté main-forte aux trois points de services alimentaires, implantés par les organismes à divers endroits de Lachine. Un service d’appel aux personnes démunies a également été mis en place pour les diriger vers des ressources d’aide adaptées.

«La situation a demandé beaucoup de flexibilité, d’ajustements de la part de tout le monde. Nos services se sont adaptés pour aider les organismes. Je les en remercie d’ailleurs», souligne Mme Vodanovic.

L’impossibilité d’aller à la rencontre des citoyens aura été particulièrement difficile, constate l’élue. «Je vois maintenant à quel point c’est important d’être en contact avec le monde, réalise la mairesse. Ne plus voir les gens dans les sous-sols d’église, les résidences de personnes âgées, c’est une partie de mon travail que j’adore.»

Pour le temps des Fêtes, une nouvelle initiative permet de réserver un rendez-vous afin de discuter virtuellement avec Mme Vodanovic.

Articles similaires