Lachine & Dorval
09:19 2 mars 2021 | mise à jour le: 2 mars 2021 à 09:20 temps de lecture: 3 minutes

Lachine s’équipe d’une nouvelle Zamboni électrique

Lachine s’équipe d’une nouvelle Zamboni électrique
Photo: Alexandre SauroAndré Rochon et Jean Turcotte, chauffeurs de Zamboni

Une Zamboni électrique à la fine pointe de la technologie, permettant un entretien de la glace efficace, est désormais en service à l’aréna Pete Morin de la rue St-Antoine. Elle remplace l’ancien modèle, qui datait de plus d’une vingtaine d’années.

La nouvelle Zamboni 550AC utilise des batteries au lithium. Elle possède un tableau de bord intelligent et un régulateur d’eau automatique.

L’une des mises à jour les plus importantes du nouvel appareil est la gestion de l’énergie. Les batteries sont plus petites, mais plus performantes. Elles se chargent plus rapidement, et ce, pour plus longtemps.

«Avec l’autre, on avait de la misère à finir nos journées avec une charge pleine. Maintenant, c’est beaucoup plus facile», indique le responsable de l’entretien de l’aréna André Rochon.

Le nouveau système de chargement permet également d’équilibrer les batteries automatiquement. Ce processus est nécessaire afin d’éviter une surcharge, et était autrefois fait manuellement par les employés de l’aréna.

La nouvelle Zamboni électrique est également dotée d’un tableau de bord intelligent. «Plus de fonctionnalités sont combinées et ça facilite généralement notre travail», explique M. Rochon.

Il s’agit d’une nette amélioration à l’ancien modèle, dont les batteries n’étaient plus aussi performantes. Sa réparation était difficilement envisageable.

«La vieille Zamboni était un cadeau de l’ancien maire Jean-Marc Hétu, avant la fusion de l’arrondissement», raconte l’opérateur ayant plus de 25 ans d’expérience dans le métier.

À cette époque, l’objectif était d’offrir une solution de remplacement aux machines qui fonctionnaient au propane. « Avant les années 2000, on avait des chars d’assaut qui contaminaient l’air. Le fonctionnement électrique est beaucoup mieux», poursuit-il.

Lieu historique revampé

L’arrivée d’une nouvelle Zamboni s’inscrit sur la liste des améliorations apportées à l’aréna Pete Morin dans les dernières années. L’endroit a bénéficié de rénovations importantes depuis 2010.

«Quand ils ont fait les travaux, ils ont vraiment mis l’emphase sur le système de climatisation, le chauffage et le contrôle d’humidité», indique la gestionnaire responsable de l’entretien, Mario Vincent.

En comparaison avec la majorité des arénas au Québec qui ont été construits dans les années 1970, l’établissement Pete Morin est fonctionnel, même durant les chaudes journées estivales.

Le bâtiment possède un cachet historique, puisque les murs sont faits en pierres provenant du boulevard Saint-Joseph et de la rue Notre-Dame. «Quand on rentre, l’ambiance est spéciale», considère M. Vincent.

Dans les années 1930, à l’époque de la construction, la compagnie Dominion Bridge avait fourni le matériel pour la structure métallique. «C’est vraiment une belle histoire à Lachine. Toute la communauté du temps où mon père travaillait pour la Ville est venue aider à la construction de l’aréna», témoigne M. Rochon.

Au plafond sont accrochés plusieurs drapeaux à l’effigie de personnalités qui ont marqué l’arrondissement, notamment celui dont l’aréna porte le nom.

Articles similaires