Lachine & Dorval
12:42 24 mars 2021 | mise à jour le: 24 mars 2021 à 12:42 temps de lecture: 3 minutes

Lachine: vaccination en pharmacie

Lachine: vaccination en pharmacie
Photo: Alexandre SauroLa pharmacienne propriétaire Karine Arpin.

Les pharmacies du Québec se sont jointes à la campagne de vaccination contre la COVID-19. Certains pharmaciens de l’arrondissement soutiennent que la centaine de doses acheminées à chaque établissement participant est insuffisante.

La pharmacie de Karine Arpin, un Pharmaprix situé sur la rue Provost à Lachine, est prête pour la vaccination. La propriétaire avait appris qu’elle pouvait participer au combat contre le virus le 12 mars. Elle n’a pas hésité à se joindre aux 350 autres volontaires sur l’île de Montréal.

«On veut que ça se termine cette pandémie, on veut faire notre part pour qu’on retrouve tous une vie normale et on veut protéger la santé des gens», soutient la pharmacienne.

Les pharmacies sont responsables d’organiser l’horaire de prise de rendez-vous sur Clic Santé. Ils ont débuté la vaccination le 22 mars.

«On est loin du volume des autres centres de vaccination. On demande tout de même aux gens d’arriver cinq minutes d’avance pour éviter la congestion», prévient Mme Arpin, qui procède à l’inoculation elle-même dans son bureau.

Après la vaccination, les personnes doivent demeurer 15 minutes sur les lieux pour une période d’observation.

À ce stade de la campagne, les personnes de 60 ans et plus font partie des groupes prioritaires invités à se faire vacciner.

Quantité insuffisante

Avec seulement 100 doses distribuées par pharmacie, la prise de rendez-vous au Pharmaprix de la rue Provost s’est complétée en seulement une heure. Toutes ces doses devraient être administrées d’ici le 23 mars, soit le lendemain du début de la vaccination en pharmacie.

«Notre capacité vaccinale, sans exagérer, est de 250 par semaine», précise Mme Arpin.

Un total de 38 000 doses a été distribué à travers les pharmacies participantes à la campagne. Impossible pour l’instant de savoir quand les prochains vaccins seront livrés.

Pour les personnes à mobilité réduite ou ayant des difficultés à se rendre vers les centres de vaccinations, aller voir son pharmacien est une solution efficace, selon la propriétaire.

«On est des pharmacies de quartier. Donc c’est certain que les 100 personnes que je vais pouvoir vacciner chez moi n’auront pas besoin d’aller en dehors de l’arrondissement et ils nous connaissent», soutient-elle.

Avant la participation des pharmacies, il n’y avait aucun centre de vaccination à Lachine.

Pour prendre rendez-vous, veuillez visiter clicsanté.ca.

En collaboration avec Carl Sincennes

Articles similaires