Lachine & Dorval

Paniers d’accueil pour les nouveaux arrivants à Lachine

La remise d’un panier d’accueil au COVIQ. Photo: Gracieuseté

Plusieurs organismes et entreprises de Lachine collaborent afin d’accueillir les nouveaux arrivants à l’arrondissement. Ils proposent de rencontrer ces personnes et de leur offrir un panier d’accueil personnalisé à leurs besoins et de les diriger vers les services présents sur le territoire lachinois.

«Il y a eu de gros changements démographiques à Lachine dans les dernières années avec un nombre important de demandeurs d’asile qui sont arrivés», explique le chargé de projets et de partenariat communautaire pour le Centre social d’aide aux immigrants (CSAI), Martin Savard.

L’initiative des paniers d’accueil a commencé avec l’organisme la P’tite Maison de Saint-Pierre en 2017.

«À Saint-Pierre, les gens déménagent souvent. Nous voulions trouver un moyen de bien les accueillir et les intégrer», rapporte la directrice de la P’tite Maison de Saint-Pierre, Gabrielle Ste-Croix.

Par la suite, le Comité de vie de quartier Duff-Court (COVIQ) et le Centre multi-ressources de Lachine (CMRL) se sont joints à cette mission. L’initiative est également supportée par la Table de réflexion et d’actions interculturelles de Lachine (TRAIL).

Fonctionnement

Le programme s’adresse à toutes les personnes qui sont arrivées dans l’arrondissement de Lachine en 2020 ou 2021 sans discrétion sur la provenance, que ce soit de l’Algérie ou de la Rive-Sud de Montréal.

Ces personnes sont invitées à communiquer avec Concert’Action Lachine afin d’être redirigées vers l’organisme participant aux paniers d’accueil le plus proche. Sur place, les intervenants vont prendre le temps de discuter avec le nouvel arrivant afin de mieux connaître ses besoins et ceux de sa famille.

Cette discussion est une occasion d’en apprendre sur les différents organismes présents à Lachine et de mieux connaître leurs rôles. Ces séances offrent également de l’information sur les différents services comme les cliniques sans rendez-vous et sur la documentation concernant les personnes immigrantes.

À la fin de la rencontre, les organismes remettent un panier avec une trousse de choses utiles pour mieux naviguer dans l’arrondissement en plus de plusieurs cadeaux des entreprises locales.

«Les cadeaux sont en fait des choses que nous aient été données au courant de l’année, soit des coupons rabais pour différents commerces ou des jouets pour enfants par exemple», explique la responsable des volets familles et adultes au COVIQ, Andrea Diaz.

Le contenu des paniers d’accueil dépend des besoins de la personne, que ce soit une personne seule ou une famille de quatre enfants.

«Toute la documentation et les rencontres sont disponibles en français, en anglais ou en espagnol», indique l’intervenante du volet famille pour le CMRL, Marie-Josée Roy.

Diversité riche

L’arrondissement Lachine est riche en diversité avec plus de 23% de sa population qui est immigrante. 17% de ce groupe représente des personnes réfugiées.

«Les écoles de l’arrondissement offrent maintenant 20 classes d’accueil, alors qu’il n’y en avait qu’une seule, il y a quelques années», rapporte M. Savard. Ces classes permettent notamment aux nouveaux jeunes arrivants d’apprendre le français.

«Lachine, c’est une petite Montréal où l’on retrouve des personnes de partout, que ce soit d’Amérique latine, d’Afrique, d’Asie ou d’Europe, et c’est ce qui fait sa richesse», exprime Mme Diaz.

Depuis le printemps 2021, les trois organismes ont rencontré plus d’une soixantaine de familles nouvellement arrivées à Lachine.

9580
Selon le dernier recensement de la population canadienne effectuée en 2016, 9580 Lachinois sont immigrants et représentent 23% de la population de l’arrondissement avec une projection de 11 000 en 2019. 17% de cette population immigrante sont des personnes réfugiées, soit près du double de la réalité montréalaise (9%). Le nombre d’immigrants a augmenté de 45,2% entre 2006 et 2016.

Articles récents du même sujet