Lachine & Dorval

Débat pour la mairie de Lachine

À gauche, Maja Vodanovic, et à droite, Josée Côté Photo: Alexandre Sauro/Métro

Les deux candidates à la mairie de l’arrondissement, Maja Vodanovic pour Projet Montréal et Josée Côté pour Ensemble Montréal, ont débattu des enjeux proposés par les Lachinois, le mardi 19 octobre.

La soirée a été organisée par la table de développement social de l’arrondissement, Concert’Action Lachine, en collaboration avec le Conseil jeunesse de Lachine. Les résidents avaient été invités à soumettre des questions aux candidates en préparation au débat qui s’est tenu devant une foule enthousiaste de citoyens et de partisans à l’Entrepôt de Lachine.

Les questions ont été séparées en thématiques. Les candidates avaient une minute pour expliquer leur vision pour chaque enjeu avant de répondre aux questions des résidents. Ensuite, les candidates disposaient également d’une minute pour répondre à chacune des questions.

Intégration et inégalité sociale

L’enjeu des communautés vulnérables faisant face à plusieurs problématiques, notamment celle du réchauffement climatique, a été mentionné. À cet égard, Mme Côté souhaite fournir des climatiseurs à toutes les personnes aînées qui habitent des logements subventionnés pour les aider à affronter les canicules. Toujours au sujet de l’environnement, la candidate d’Ensemble Montréal a promis que sous sa gouvernance, toutes les rues de l’arrondissement auraient des arbres.

De son côté, Mme Vodanovic a mentionné son implication au niveau fédéral afin d’encourager la réutilisation du plastique par les entreprises. Sur la question de la protection des personnes aînées, la mairesse a rappelé ses promesses concernant la mobilité, notamment celles consistant à offrir la gratuité du transport en commun pour cette population et à augmenter le temps alloué pour traverser les rues aux passages piétons.

Plus que jamais, nous comprenons maintenant les forces et les défis de l’incroyable machine de la fonction publique de Montréal. Ce respect et cette compréhension nous permettent de vous soutenir dans vos exploits.

Maja Vodanovic

Logements

Projet Montréal promet d’ajouter 60 000 logements sociaux sur l’île de Montréal. Mme Vodanovic a également tenu à rappeler le projet majeur de construction de 270 logements sociaux à la Maison Mère des Sœurs de Sainte-Anne qui est actuellement en préparation.

Du côté d’Ensemble Montréal, Mme Côté a rappelé que son parti promet la création de 50 000 logements sociaux dans la ville. De plus, la candidate souhaite introduire à Lachine un système d’inspection obligatoire pour assurer la qualité des logements sous peine d’amende.

Les deux candidates sont d’accord pour réduire l’étalement urbain et favoriser la concentration de la population.

Aménagement urbain et développement durable

Concernant la création d’un lien structurant entre Lachine et le centre-ville de Montréal, Mme Côté a promis de suivre la question de près, particulièrement pour desservir les populations du parc industriel et du quartier Saint-Pierre.

Plusieurs projets doivent se faire avec la communauté. On doit prendre le temps de bien faire les choses et de les faire en concertation avec les citoyens et les organismes à Lachine.

Josée Côté

À son tour, Mme Vodanovic a rappelé la promesse de son parti d’aménager un tramway afin de désenclaver l’arrondissement. Rappelons qu’une étude financée par le gouvernement du Québec d’un montant de 20 M$ est actuellement menée par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) afin de déterminer le meilleur type de transport en commun qui pourrait servir cette mission.

Services publics et finances

L’une des plus grandes différences entre les deux plateformes des candidates concerne la gestion du nouveau parc riverain, anciennement le port de plaisance de Lachine. Mme Côté souhaite accueillir à nouveau les bateaux motorisés dans le secteur et permettre l’utilisation du plan d’eau à tout type d’embarcation. De plus, elle soutient qu’il est possible d’avoir une marina qui produise des revenus qui seront ensuite distribuables dans la communauté.

De son côté, c’est sans surprise que Mme Vodanovic n’envisage pas le retour d’une marina à Lachine. Elle rapporte que la marina enregistrait des pertes de 300 000 $ par année. Le coût pour sa restauration serait de 16,5 M$, toujours selon la mairesse.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet