Lachine & Dorval

Un premier livre pour Huguette Laurent

Huguette Laurent
Huguette Laurent Photo: Alexandre Sauro, Métro

La raconteuse dorvaloise Huguette Laurent publie son premier livre de contes folkloriques. Dans son recueil intitulé Contes et légendes folkloriques du Québec, tome 1, Mme Laurent, 81 ans, raconte notamment les histoires de Ti-Jean et de la Corriveau

Mme Laurent est résidente de la Maison Donalda-Boyer à Dorval où a eu lieu le lancement de son manuscrit. Née sur une ferme dans la région de Charlevoix dans les années 1940, l’autrice a appris l’art de raconter des contes et des légendes par ses parents et ses grands-parents lors des réunions de famille.

D’ailleurs, la raconteuse souhaitait écrire ce livre afin d’honorer le nom de son père et de son grand-père.

«Je voulais que leur nom et leurs contes vivent à jamais dans les archives de la littérature du Québec et du Canada français», exprime Mme Laurent.

Elle désire également souligner l’importance de poursuivre la tradition orale de raconter des contes et des légendes folkloriques, une tradition qui voyage de bouche à oreille, raconte-t-elle.

«Peut-être que vous allez à votre tour raconter ces histoires à un enfant, et juste comme ça, le conte ou la légende est de nouveau dans le vent et se promène d’une génération à l’autre», ajoute la raconteuse.

En Chine, on dit que quand une personne âgée décède, c’est comme si une bibliothèque passait au feu. Je ne voulais pas que les contes et les légendes de ma famille se terminent avec moi. 

Huguette Laurent

Histoires d’origine québécoise

Le livre de 140 pages recueille 16 contes, dont cinq sur le personnage de Ti-Jean. La figure de Ti-Jean est l’une des plus importantes au Québec, selon Mme Laurent. 

«Il représente le petit Canadien français et la Saint-Jean-Baptiste. Il vient d’une famille très pauvre comme ce l’était à l’époque, mais il va réussir ses aventures grâce à son intelligence», raconte l’autrice.

Le recueil présente également des histoires et légendes portant sur Marie-Josephte Corriveau, mieux connue sous le nom de La Corriveau. 

«Il y a autant de légendes de La Corriveau qu’il peut y avoir de paroisses. Dans le livre, je raconte sa légende, mais également sa vraie histoire à l’époque de la Nouvelle-France», poursuit Mme Laurent.

La Dorvaloise a également utilisé son talent de raconteuse à Télé-Capitale Québec dans l’émission La Mère Michel, en 1978. Son livre est disponible pour emprunt à la bibliothèque de Dorval. Comme il s’agit du premier tome de la série, les amateurs de contes et de légendes peuvent s’attendre à une suite prochainement. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.

Articles récents du même sujet