Lachine & Dorval

Déminéraliser et verdir à Lachine

Le processus de déminéralisation commence par retirer l’asphalte et le béton. Photo: Jonathan Belisle, Gracieuseté

Le groupe de recommandations et d’actions pour un meilleur environnement (GRAME) a été sélectionné par le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) pour participer à un projet de déminéralisation participative.

Dans le cadre de la deuxième phase du projet Sous les pavés du CEUM, le GRAME s’engagerait à déminéraliser et verdir un espace d’au moins 100 mètres carrés. Cependant, l’organisme environnemental lachinois fait preuve de plus d’ambition.

«Si on décide d’aller de l’avant avec le site qu’on a sélectionné, on aurait plutôt 240 mètres carrés à déminéraliser, ce qui est assez énorme, surtout que ça se fait à la main», indique le chargé de projet en verdissement au GRAME, Guillaume Lussier.

Le CEUM accompagnera le GRAME dans sa démarche afin de développer les compétences requises et pour trouver des solutions d’adaptation aux changements climatiques au cours de plusieurs séances.

«C’est un accompagnement très intéressant pour nous afin de suivre le processus sans faire d’erreur et avec tous les outils dont on aura besoin pour mettre le projet en œuvre», rapporte M. Lussier.

Ce projet est dit participatif parce qu’il invite l’engagement des citoyens, entreprises locales et propriétaires à l’exercice. Le GRAME prévoit d’ailleurs mobiliser plusieurs partenaires et bénévoles lors de la journée de déminéralisation qui aura possiblement lieu à l’automne 2022.

L’organisme avait également participé à la déminéralisation et au verdissement sur un terrain de l’école Martin-Bélanger située à Lachine en 2019.

La déminéralisation vient répondre à un problème présent dans les zones très développées où il n’y a simplement plus de place pour planter des végétaux.

Guillaume Lussier, chargé de projet en verdissement au GRAME

Interventions partout en province

Le projet Sous les pavés du CEUM vise à ce que les communautés développent leurs capacités d’intervention en matière de déminéralisation. Ce processus permet une meilleure gestion des eaux pluviales et un environnement plus résilient face aux changements climatiques.

«L’objectif est de rendre les sols plus perméables afin de créer une surface très poreuse qui absorbera l’eau par les végétaux», explique le chargé de projet du GRAME. La diminution du ruissellement de l’eau polluée vers les installations d’aqueduc est également bénéfique pour l’environnement, poursuit M. Lussier.

Le CEUM s’engage à soutenir 12 organisations, incluant le GRAME, dans neuf régions du Québec afin de déminéraliser 18 espaces publics ou à vocation communautaire vulnérables aux îlots de chaleur.

La deuxième phase du projet Sous les pavés bénéficie d’une aide financière du gouvernement du Québec tirée du programme Climat municipalités et rejoint les objectifs du Plan pour une économie plus vert 2030.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.

Articles récents du même sujet