Lachine & Dorval

Nouvelle publication d’Annie L’Italien

Annie L’Italien sur les berges de Lachine; un endroit qu’elle apprécie particulièrement. Photo: Alexandre Sauro

L’autrice lachinoise Annie L’Italien a collaboré avec 13 autres écrivains pour produire une œuvre dans laquelle chaque auteur se met en scène et rencontre ses propres personnages. Sous la direction de l’ancienne journaliste de La Presse Sonia Sarfati, Face à face paraîtra le 23 mars.

«C’est la troisième fois que je collaborais à une œuvre collective et ç’a été la plus difficile pour moi parce que se mettre en scène dans l’histoire demande une toute nouvelle perspective», exprime Mme L’Italien. 

Dans sa nouvelle, l’autrice lachinoise fait la rencontre de deux personnages, Jean-Simon le détective et Emma la médium, qui paraissent dans ses romans Ce ne sera pas si simple et Tout simplement compliqué.

«Dans cette histoire, j’ai décidé de faire abstraction de la relation de créateur et créatures. Donc mes personnages savent que je suis une autrice, mais ne savent pas que c’est moi qui les ai créés», explique la Lachinoise.

Je voulais que mon histoire ait une signification profonde et, dans la nouvelle, je parle justement de mon approche de l’écriture et de mon processus; le tout s’imbrique ensemble pour raconter le récit.

Annie L’Italien

Raphaëlle B. Adam, Natasha Beaulieu, Roxanne Bouchard, Boum, Luc Chartrand, Patrice Godin, Catherine Lafrance, Samuel Larochelle, Stanley Péan, Nathalie Petrowski, Nathalie Roy, Patrick Sénécal et Ghislain Taschereau ont aussi produit chacun une nouvelle pour cette œuvre collective.

L’humour en écriture

Consultante en communications à son compte, Mme L’Italien a commencé à écrire sous la pression de ses amis qui aimaient ses courriels humoristiques.

«J’écris des romans humoristiques qui ne sont pas tristes du tout. En fait, j’écris ce que j’aime lire et la plupart du temps, je lis pour me changer les idées et alléger un peu le quotidien», raconte l’autrice.

D’ailleurs, elle avait reçu un courriel d’un lecteur français qui souhaitait la remercier alors qu’il traversait une période difficile lors des attentats du 13 novembre 2015 dans la salle de spectacle du Bataclan.

«Les gens m’écrivent pour me dire qu’un de mes livres a fait du bien et c’est tout ce que je peux espérer. Je ne suis pas là pour baisser le moral des gens, j’aimerais plutôt le remonter», poursuit-elle.

En plus de sa contribution à cette œuvre collective, elle a également publié cinq autres romans ainsi que deux nouvelles. Son plus récent roman, Zut! J’ai raté mon gâteau, a été traduit et publié en Allemagne.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.

Articles récents du même sujet