Soutenez

Piloter un Airbus A320 à Dorval sans formation

Piloter un 'Airbus A-321 est maintenant possible è Dorval Photo: Robert Dolbec Metro Media

Il est désormais possible d’effectuer des manœuvres guidées de décollage, de vol et d’atterrissage à travers une expérience complète, immersive et éducative à bord du tout premier simulateur d’Airbus A320 en Amérique du Nord destiné au public. Métro en a profité pour se rendre le 8 novembre dernier, au nouveau centre de loisirs spécialisé à l’hôtel Marriott Terminal Aéroport de Montréal pour tenter l’aventure.

Dans le cockpit, il ne faut pas se laisser étourdir par les dizaines de cadrans, horloges et manettes qui nous entourent. Il faut se concentrer et écouter attentivement les instructions du copilote. La crainte de faire un crash s’estompe. Le décollage se fait tout en douceur et on s’élève dans les nuages, à 3000 pieds d’altitude. Pour cette petite balade, on fera le tour de Montréal en une quinzaine de minutes. Montréal, c’est vraiment beau lorsqu’on se trouve au-dessus de la mêlée.

L’atterrissage amène toujours une belle sensation. Cette fois-ci, il n’y a pas d’applaudissements, mais de beaux sourires, tout de même pour souligner la performance du pilote néophyte. Le temps de rembarquer dans la voiture avec ses deux tableaux de bord, il faut penser à quitter le monde virtuel pour rédiger un article pour Métro Média. Et c’est maintenant que débute cet article.

Une première en Amérique du Nord

«Nous sommes très heureux d’être maintenant présents sur le continent américain et d’offrir nos services de simulation de vol au grand public, a souligné Thomas Gasser, président-directeur général d’AviaSim, l’entreprise européenne de simulation aéronautique. Nous cherchions depuis un bon moment à accroître l’accessibilité à nos simulateurs au sein d’une ville située hors de l’Europe. Montréal, pôle d’innovation en aéronautique et destination touristique de renommée internationale, s’est imposée comme un choix logique.»

L’arrivée d’AviaSim au Québec a notamment été rendue possible grâce à la création d’un partenariat exclusif entre l’entreprise et l’hôtel Marriott Terminal Aéroport de Montréal.

«L’installation à Montréal du simulateur de vol coïncide parfaitement avec la pleine relance des voyages et de l’industrie touristique, a indiqué Sylvain Pierre, directeur ventes et marketing de l’hôtel. Nous sommes ravis d’être les premiers en Amérique du Nord et au Canada à offrir cette expérience à notre clientèle de passage, ainsi qu’à celle de la communauté environnante.»

Vaincre sa peur

«L’expérience AviaSim a également fait ses preuves auprès des voyageurs souhaitant surmonter la peur de voler. En passant de passager à copilote, ces personnes ont l’occasion de découvrir, par le biais d’un stage personnalisé animé par un pilote professionnel, le fonctionnement général d’un aéronef. Avec des taux de réussite frôlant les 100%, ce stage antistress est une thérapie fort prisée par les voyageurs occasionnels ou assidus», peut-on lire dans le communiqué de presse d’AviaSim .

Le réseau de centres de simulation de vol de la société française regroupe 35 simulateurs répartis entre 20 villes européennes et maintenant une ville canadienne. Signalons finalement qu’il est aussi possible de piloter un aéronef à partir de 24 000 aéroports à travers le monde.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.


Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.