Soutenez

Un peu de chaleur pour les nouveaux arrivants de Lachine

Le commandant du PDQ 8, Michel Lebrun, Anouk Bilodeau et Saraya Ahmead, directrice et directrice-adjointe de l'école, les tricoteuses Claudette Parent, Claire Mainville et Jocelyne Plante, et Veronica Tchekimattei, agente socio-communautaire. Photo: Robert Dolbec: Metro

Grâce à un don de 500$ de la Fraternité des policiers de Montréal et à la générosité des tricoteuses de la Clinique Regain de Verdun, 200 élèves de l’école primaire Très-Saint-Sacrement recevront au cours des prochains jours des mitaines, des tuques et des foulards en laine.

Ces élèves fréquentent en très grande majorité les huit classes d’accueil de cette école primaire de l’arrondissement de Lachine. «Les vêtements seront ajoutés à un panier de Noël pour nos enfants et leurs familles, qui sont tous des immigrants. Ils arrivent souvent ici en plein hiver avec presque rien à se mettre sur le dos», explique la directrice adjointe de l’école, Saraya Ahmed.

L’école est celle ciblée à Lachine et Saint-Pierre pour accueillir les réfugiés qui se sont établis dans le secteur.

C’est avec l’aide de la police sociocommunautaire que les familles et enfants ont été choisis pour recevoir les dons. «Nous travaillons beaucoup en collaboration avec la Clinique Regain de Verdun et nous agissons un peu à titre d’intermédiaire pour déterminer à qui pourront profiter les vêtements. Dans ce cas-ci, ce sont des familles de réfugiés, mais cela peut être aussi, par exemple, des itinérants ou des victimes de violence conjugale», informe l’agente communautaire du PDQ 8 à Lachine, Veronica Tchekimattei.

Des tricoteuses généreuses

Jocelyne Plante est la fondatrice de la CliniqueRegain. C’est elle-même qui a eu l’idée de tricoter des vêtements pour remettre à des postes de quartier à Lachine, Verdun, LaSalle et Ville-Émard. «La seule condition que j’ai imposée aux différents postes de quartier, c’est que nos fabrications soient toujours données. Pas question de les vendre», dit-elle.

Aujourd’hui, on dénombre une quinzaine de tricoteuses à la Clinique Regain. Plus de 630 tuques, mitaines ou foulards ont été confectionnés jusqu’à maintenant en 2022.

Pour ceux et celles qui aiment tricoter et qui ont du plaisir à aider les personnes plus démunies, il est possible de joindre l’équipe de Regain. Les ateliers de tricot ont lieu tous les mercredis, de 10h30 à 12h, dans le Salon du docteur Richard Béliveau.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.