Lachine & Dorval
10:22 25 avril 2014 | mise à jour le: 25 avril 2014 à 10:22 temps de lecture: 3 minutes

Bruit des avions: Les Pollués de Montréal-Trudeau n'en peuvent plus

Les Pollués de Montréal-Trudeau, une association de citoyens dérangés par le bruit des avions, s’estiment «les nouvelles victimes de l’incurie fédérale en matière de transport aérien à Montréal».

Selon l’association citoyenne, «la présence d’un aéroport à Dorval, en plein cœur de l’île de Montréal, le non-respect du couvre-feu par son gestionnaire, Aéroport de Montréal (ADM), et son laisser-aller quant aux corridors empruntés par les transporteurs viennent brimer la qualité de vie des citoyens habitant sur le trajet des appareils».

Les Pollués de Montréal-Trudeau soutiennent que la situation a dégénéré au cours des dernières années et a même pris de l’ampleur au cours des derniers mois. Aussi, l’association entend être fortement représentée à l’assemblée générale annuelle de la société Aéroports de Montréal (ADM), le 1er mai prochain, au siège social de la rue Université, à Montréal, a précisé un porte-parole des Pollués, Raymond Prince.

Couvre-feu et autres demandes

Les Pollués de Montréal-Trudeau réclament un véritable couvre-feu nocturne et une révision complète des trajets empruntés par les avions atterrissant et décollant de Montréal-Trudeau afin de diminuer l’impact sonore sur le milieu montréalais ainsi que la pollution atmosphérique engendrée par la présence à basse altitude des gros aéronefs.

Le comité de citoyens réclame aussi un relèvement du niveau de vols des aéronefs survolant les municipalités et arrondissements situés à l’est de l’autoroute des Laurentides, des stations de mesure supplémentaires et une présence sur le comité consultatif sur le climat sonore d’Aéroports de Montréal (ADM).

Dépôt d’une pétition

Une pétition a été déposée à la Chambre des Communes, contenant plus de 3000 signatures, pétition qu’ont fait circuler au cours de la dernière année les Pollués de Montréal-Trudeau pour réclamer des mesures afin de corriger les nuisances qui se sont multipliées depuis plus de deux ans en périphérie de l’Aéroport Pierre-Elliot-Trudeau.

Précédemment, la députée néo-démocrate de Notre-Dame-de-Grâce-Lachine, Isabelle Morin (NPD), avait aussi effectué le dépôt d’une première portion de la pétition.

«Nous espérons par ce geste interpeller le gouvernement du Canada, Transports Canada en tête, pour qu’il intervienne afin de rappeler ADM à l’ordre, explique le président des Pollués de Montréal-Trudeau, Antoine Bécotte. On ne peut accepter que la qualité de vie de milliers de citoyens soit entachée par le laxisme des organismes privés qui exploitent l’aéroport Montréal-Trudeau en négligeant les plaintes des citoyens et en n’exerçant pas le leadership attendu pour contraindre les transporteurs à exécuter des manœuvres qui minimisent les nuisances sonores sur les quartiers résidentiels qu’ils survolent».

Monsieur Bécotte trouve qu’il est révélateur que 3000 personnes aient signé la pétition alors qu’ADM clame que seulement 3626 personnes vivent sous l’empreinte sonore de l’aéroport Montréal-Trudeau.

Pour plus d’information sur Les Pollués de Montréal-Trudeau: www.lpdmt.org

Articles similaires