Lachine & Dorval
15:15 19 janvier 2015 | mise à jour le: 21 janvier 2015 à 17:37 temps de lecture: 2 minutes

Parcours urbain dans le quartier Saint-Pierre

Parcours urbain dans le quartier Saint-Pierre
Photo: Collaboration spéciale

Le quartier Saint-Pierre a accueilli en décembre un parcours urbain artistique, qui a mis en valeur la fibre créatrice d’une dizaine de citoyens de Saint-Pierre. L’évènement a attiré une centaine de curieux de Lachine et d’ailleurs.

Un abribus transformé en vitrail géant, des nouvelles fictives et joyeuses présentées dans un salon urbain improvisé ne sont qu’un échantillon de ce que l’on pouvait découvrir ce soir-là.

Ce projet du comité Revitalisation Saint-Pierre, supervisé par l’artiste Nicolas Rivard, avait pour but d’alimenter le sentiment d’appartenance et la fierté des citoyens à leur milieu.

Des membres du Cercle de fermières de Saint-Pierre ont participé à ce parcours artistique.

En plus de réaliser l’œuvre «La cloche frileuse», constituée d’une énorme tuque placée sur la cloche de l’ancienne église Saint-Pierre-aux-Liens, située face à la chapelle sur la rue Saint-Jacques, une tuque avait été tricotée pour réchauffer le Dr Kirkland, dont le buste se situait dans le parc Kirkland près de la rue Léo-Pétrin.

Cependant, la statue a été volée quelques jours avant le parcours. Les participants n’ont donc pas vu cette réalisation qui a été prise en photo (ci-contre) lors de l’essayage de la tuque.

Il est toujours possible d’admirer la tuque en tricot-graffiti du Cercle des fermières, installée sur la cloche de la place Saint-Pierre-aux-Liens, rue Saint-Jacques.