Lachine & Dorval

Une première candidature pour Dorval-Lachine-LaSalle

Une première candidature pour Dorval-Lachine-LaSalle
Photo: Gracieuseté – Parti conservateur du CanadaCéline LaQuerre a été nommée par le PCC après être passée par un processus de sélection impliquant plusieurs autres candidats.

La néo-brunswickoise d’origine et résidente de la circonscription Dorval-Lachine-LaSalle depuis 2008, Céline LaQuerre, est la première candidate officielle d’un parti reconnu à la Chambre des Communes pour le scrutin général d’octobre prochain. Elle représentera le Parti conservateur du Canada (PCC).

Celle qui occupe des postes de direction dans le secteur privé depuis une dizaine d’années croit en ses chances de pouvoir ravir le siège aux libéraux qui le détiennent depuis la dernière élection.

Mme LaQuerre est directrice principale des ressources humaines pour les sociétés en agroalimentaire Tootsi Impex, Natya et Yupik. Selon elle, le PCC est une bonne alternative pour remplacer le Parti libéral du Canada. Pour ce faire, elle tentera de se rapprocher des différentes communautés culturelles.

Elle affirme que son parcours lui sera utile si elle est élue. «La compréhension des enjeux, implanter le changement, revoir les enjeux d’un point de vue, macro ou micro, mais en saisissant la portée humaine» sont des éléments qui lui permettront de se démarquer selon elle, en plus de maîtriser autant le français que l’anglais.

«Je suis une personne intègre, professionnelle, qui mène à terme ses projets et ses activités.»

—Céline LaQuerre, candidate du PCC

Enjeux
L’un des principaux enjeux de la circonscription est, selon la néophyte en politique active, la qualité des cours d’eau, une situation qu’elle souhaite améliorer. Son parti s’est d’ailleurs engagé à réduire le déversement des eaux usées dans le fleuve.

Un autre élément qui la préoccupe est la criminalité dans le secteur de Lachine et de LaSalle.

Mme LaQuerre souhaite également se pencher sur la revitalisation commerciale et industrielle des différents secteurs et améliorer les infrastructures.

Elle s’engage à proposer des allègements fiscaux pour permettre aux retraités de retourner sur le marché du travail et à introduire une déclaration de revenus unique pour les Québécois. Elle aimerait également nommer un ministre fédéral du Développement économique qui se concentrerait uniquement sur les intérêts du Québec.

Céline LaQuerre a fait ses études collégiales au Collège Jean-de-Brébeuf. De plus, elle est titulaire d’un baccalauréat en sciences politiques de l’Université de Montréal et d’un certificat d’études supérieures en gestion des ressources humaines de l’Université McGill.