LaSalle
17:11 27 août 2020 | mise à jour le: 27 août 2020 à 17:11 temps de lecture: 4 minutes

La Brasserie des Rapides, en activité depuis 30 ans

La Brasserie des Rapides, en activité depuis 30 ans
Photo: Carl SincennesDomenic Macri, copropriétaire de la Brasserie des Rapides

La Brasserie des Rapides célèbre ses 30 années d’existence. Même si la pandémie de la COVID-19 a contrecarré les grandes célébrations, l’entreprise familiale souligne tout de même cet anniversaire et compte se reprendre en 2021.

C’est le père et la mère de l’un des copropriétaires, Domenic Macri, qui ont ouvert l’établissement en juin 1990. D’ailleurs, la matriarche est toujours à sa tête avec ses fils Roberto et Domenic. M. Macri se rappelle d’avoir commencé en lavant de la vaisselle et en étant serveur à l’âge de 15 ans.

Même si son père est décédé en 1994, la famille a continué les activités. D’une capacité de 120 places au départ, la Brasserie des Rapides peut désormais accueillir 360 personnes avec une nouvelle section et une terrasse ajoutée à travers le temps.

«Depuis le début, on est impliqué à LaSalle avec des collectes de fonds, nous sommes aussi impliqués avec les équipes de hockey, de soccer et de football», explique Domenic Macri.

Le secret de la longévité? «C’est dans les détails. Autant mes employés que moi, on est toujours empathique avec chaque client. On est toujours en connexion avec les invités», résume-t-il.

L’homme d’affaires s’estime d’ailleurs heureux d’avoir une clientèle fidèle à travers les années, certains venant s’y attabler depuis l’ouverture. La brasserie procède à des analyses régulières des menus et des différentes pratiques pour être à l’écoute des clients et au goût du jour, précise-t-il.

Esprit de communauté

La famille occupe une place très importante à la brasserie, évoque M.Macri. «C’est agréable de travailler en famille. On ne lâche pas. On a une histoire à créer ici, d’autres chapitres à écrire», dit-il.

À un certain moment durant la pandémie, le copropriétaire se rappelle avoir tenu le coup seul avec sa mère et son frère, puisqu’aucun employé ne pouvait être présent. «C’était comme recommencer à zéro», témoigne-t-il.

Encore aujourd’hui, c’est sa mère qui prépare les fish and chips et les ailes de poulet.

Plusieurs employés cumulent plus de 15 ans de service. C’est le cas de Liette Lemaître qui est là depuis 1994.

«Ici, c’est comme une famille. Les clients deviennent des amis. Les Macri, c’est ma famille. Je suis même allé à des mariages», s’enthousiasme la serveuse qui est heureuse d’avoir observé l’évolution de l’endroit.

«J’ai vu tous les changements. Comment ça a grandi, comment on s’est amélioré avec les années et comment on est chanceux d’avoir les mêmes clients qui nous suivent à travers les années», conclut-elle.

Mme Lemaître veut continuer d’y travailler aussi longtemps que son corps le lui permettra.

Célébrations à l’eau

En raison de la pandémie, pratiquement toutes les activités ont dû être annulées.

Des soirées de comédie, de peinture et des collectes de fonds étaient, entre autres, prévues à l’agenda. Lorsque le contexte sanitaire le permettra, la direction souhaite reprendre certaines de ces activités.

De nombreux objets promotionnels comme des chandails et des casquettes ont été commandés, mais n’ont pu être distribués pour l’instant. D’importantes campagnes publicitaires ont également dû être arrêtées, mais la promotion de 30% sur l’achat de repas et bières a lieu toute l’année.

Tout comme la distribution hebdomadaire de nourriture aux sans-abris de Montréal qui se poursuit. La Brasserie des Rapides a également donné un pourcentage de la vente de repas à l’Hôpital de LaSalle lors de journées ciblées.

Questionné à savoir si l’entreprise perdurera pour encore 30 autres années, M. Macri affirme qu’il a un bail jusqu’en 2042 et compte bien se rendre jusqu’à la fin.

1990

C’est l’année de fondation de la Brasserie des Rapides à LaSalle.

 

Articles similaires