Art de vivre
17:33 20 novembre 2020 | mise à jour le: 20 novembre 2020 à 17:34 temps de lecture: 3 minutes

Une première friperie à LaSalle

Une première friperie à LaSalle
Photo: Josie DesmaraisLa friperie Chic & Commode est ouverte depuis peu à LaSalle.

Après plus de quatre ans de démarches, une toute première friperie a ouvert ses portes à la fin du mois d’octobre à LaSalle. Ce type de commerce était interdit sur le territoire avant l’an dernier.

C’est une initiative de La Table d’action et de concertation Enfance-Famille de LaSalle, qui avait d’ailleurs réalisé un sondage en ligne, où près de 400 répondants avaient déclaré être favorables à l’implantation d’une friperie.

«Après plusieurs analyses et études de marché, il a été constaté qu’il y avait une forte demande pour une friperie à LaSalle», explique le cogérant et responsable du développement du marketing, Randy Mandombo.

Les marchés aux puces et les prêteurs sur gages demeurent tout de même prohibés sur le territoire.

«C’est un projet communautaire et environnemental à la fois. La plupart de nos clients sont des résidents de LaSalle», ajoute-t-il. Selon lui, les familles apprécient particulièrement l’endroit.

Commerce différent

Contrairement à d’autres commerces du genre, Chic & Commode vend également des articles neufs et nettoie systématiquement tous les morceaux de linge avant de les offrir sur les étalages.

«En plus de la qualité de nos produits, on retrouve un environnement de boutique prêt-à-porter. Les vêtements sont très bien rangés», fait valoir le cogérant.

Pour l’instant, les dons se font dans un petit bac à l’intérieur de la boutique durant les heures d’ouverture. M. Mandombo espère obtenir l’autorisation de l’arrondissement pour installer une boite de dons à l’extérieur.

«C’est un projet communautaire. On n’est pas là pour faire de l’argent, mais répondre à un besoin.» – Randy Mandombo

«Les clients sont agréablement surpris et contents qu’on soit ouvert. Ils trouvent la boutique très belle. On a eu pas mal de bons commentaires sur la disposition de la boutique, la qualité, etc.», dit-il.

La friperie est gérée par un conseil d’administration et deux cogérants. À l’heure actuelle, ce sont les deux seuls employés, mais on prévoit en engager d’autres dans le futur. Un stagiaire vient compléter l’équipe. Cela vise son intégration sur le marché de l’emploi. Les bénévoles sont aussi toujours les bienvenus.

Par ailleurs, Randy Mandombo est ravi de la quantité et la qualité des dons ainsi que des offres de service.

L’ouverture était originalement prévue en juillet, mais la pandémie a causé des retards de livraisons des fournisseurs et dans les travaux.

20%

Pourcentage approximatif de vêtements neufs vendus à la friperie Chic & Commode.

Articles similaires