LaSalle

Des parents mécontents du territoire proposé de la future école secondaire

future école secondaire de LaSalle
La future école secondaire de LaSalle en construction, en novembre 2021. Photo: Félix Hurtubise, Archives Métro

Des parents du quartier du Bronx déplorent que leurs enfants soient exclus du territoire d’appartenance proposé pour la future école secondaire de LaSalle.

Le 25 janvier, le conseil d’administration du Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSSMB) a adopté une proposition du plan du territoire d’appartenance du futur établissement qui sera sis au 1511, rue Lapierre.

Ce plan est nécessaire pour répartir les élèves du territoire laSallois, qui ne comporte aujourd’hui que l’école secondaire Cavelier-De LaSalle, bientôt au maximum de sa capacité avec 1774 élèves, et ceux qui seront issus de la croissance démographique attendue dans l’arrondissement. Le nouvel établissement aura une capacité d’accueil de 1024 élèves.

Selon ce qui est proposé actuellement, ce sont les enfants des écoles de l’Orée-du-Parc, Terre-des-Jeunes, Laurendeau-Dunton et du Petit-Collège qui pourraient poursuivre leurs études dans l’établissement qui doit ouvrir ses portes pour la rentrée 2023-2024. Le CSSMB justifie ce choix en indiquant qu’il a été fait pour que la clientèle soit «constituée principalement d’élèves marcheurs». Ces écoles sont situées dans un rayon de trois km du futur établissement.

Plan du territoire d’appartenance proposé par le CSSMB.

Ainsi, les finissants des écoles primaires Sainte-Geneviève Sud et du Grand-Héron, situées dans le Bronx, ne pourraient pas traverser la passerelle Lapierre, inaugurée en 2016 au coût de près de 3 M$, pour franchir les 600 m qui les séparent de la future école secondaire. Ils devraient alors continuer de faire un trajet d’autobus de 20 à 30 minutes pour se rendre à l’école Cavalier-De LaSalle.

Des parents mécontents

«Il faut défendre notre territoire! À 10 minutes de marche versus 30 minutes de bus: le choix est clair!» a commenté René Goulet sous une publication dans le groupe Facebook Bronx LaSalle faisant état de la proposition.

Même son de cloche du côté de Jessica Langevin. «Nous sommes sur la 1re Avenue et nous étions ravis de voir la construction de l’école, ils auraient pu faire le trajet à pied», déplore la LaSalloise, dont l’aîné est scolarisé à Sainte-Geneviève Sud.

«En excluant le quartier du Bronx qui est desservi par de nombreuses pistes cyclables, le CSSMB oblige les familles à envoyer leurs enfants à l’école secondaire Cavelier-De LaSalle en autobus scolaire, car c’est trop loin pour y aller à pied», fait valoir Claire Piétin. La mère de famille, dont les enfants fréquentent aussi Sainte-Geneviève Sud, perçoit la proposition comme étant en contradiction avec la volonté du CSSMB de favoriser le transport actif.

Au moment de publier, le Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys n’avait pas donné suite à nos communications.

Plan provisoire

Bonne nouvelle, si elle en est, pour ces parents, le plan du territoire d’appartenance est encore provisoire.

Une séance d’information virtuelle, pour laquelle il faut s’inscrire, sera tenue le 2 février à 18h30 par le CSSMB, qui présentera ses propositions. Par la suite, le CSSMB consultera les conseils d’établissement des écoles Cavalier-De LaSalle, de l’Orée-du-Parc, Laurendeau-Dunton, Terre-des-Jeunes, du Petit-Collège, Sainte-Geneviève Sud et du Grand-Héron.

L’adoption finale du territoire d’appartenance de la future école secondaire de LaSalle et de la modification au territoire d’appartenance de l’école Cavelier-De LaSalle se fera au mois de mai 2022.


Note : Une version précédente de l’article prétendait que la passerelle Lapierre avait coûté près de 3 milliards de dollars. Il s’agit d’une erreur. Vous auriez dû y lire 3 M$. Nos excuses.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet