LaSalle

Une journée avec la Patrouille verte de LaSalle

Jean-Christophe et Théodore fouillent dans les poubelles de recyclages pour signaler des potentiels erreurs. Photo: Oona Barrett / Métro

Vous les verrez circuler à vélo en polos verts un peu partout à Montréal; ces patrouilleurs, présents dans presque tous les arrondissements de Montréal, ont pour rôle de sensibiliser les citoyens à l’adoption de bonnes conduites écoresponsables.

Métro a décidé de suivre durant une journée la Patrouille verte de LaSalle.

Active du 30 mai à la fin août et coordonnée par l’Éco-quartier, la brigade de sensibilisation de LaSalle est constituée cette année d’un jeune duo, Jean-Christophe Labbé, 15 ans, étudiant au Cégep et Théodore Bascaron, 20 ans, étudiant à l’Université Polytechnique.

Au centre de leur mission: Éduquer les citoyens aux tris 

Aujourd’hui, c’est la collecte du recyclage, et les deux jeunes hommes ont pour mission d’inspecter les bacs à recyclage pour voir s’il y a des erreurs. S’ils en remarquent, ils laissent un accroche-porte en les signifiant pour aider les citoyens à améliorer leur tri.

«Aujourd’hui, la plus courante maladresse, ce sont les paquets de chips», dit Jean-Christophe.

Théodore distribue des dépliants. Crédit: Oona Barrett, Métro Média.

En fonction des jours de collecte, la Patrouille vérifie les bacs à compost des résidents.

En effet, depuis début mai, deux secteurs de LaSalle ont étendu la collecte des résidus alimentaires aux immeubles de neuf logements et plus ainsi qu’aux industries, commerces et institutions (ICI).

La sensibilisation au tri des matières résiduelles est donc l’une des missions principales de la Patrouille verte.

Jean-Christophe dit avoir déjà vu des excréments d’animaux ou des sacs de plastique non compostables dans des bacs à compost. Mais pour le duo, il reste important de ne pas blâmer les citoyens; il est préférable de les sensibiliser pour mieux les éduquer au tri.

Même si les LaSallois ont des réactions diversifiées au passage de la Patrouille verte, bon nombre d’entre eux les remercient de leur passage, explique la coordinatrice, Anne-Sophie Lemay.

Des patrouilleurs jeunes et engagés

Un portrait de Jean-Christophe et Théodore, les deux patrouilleurs de LaSalle. Crédit: Oona Barrett, Métro Média.

Les deux étudiants engagés en faveur de l’environnement ont choisi cet emploi d’été original, pour des raisons personnelles communes.

«L’environnement, c’est une de mes principales préoccupations. Toutes mes actions de tous les jours dépendent de mon impact sur l’environnement, et c’est pour ça que j’ai choisi la Patrouille verte comme job d’été», explique Jean-Christophe.

De son côté, Théodore dit essayer de respecter le plus possible une politique zéro déchet chez lui, en vue de sensibiliser sa mère au tri, une cause qui lui tient à cœur.

La Patrouille bleue

Il est aussi possible de croiser de jeunes patrouilleurs en polos bleus; cette fois, c’est la Patrouille bleue. Elle touche aux enjeux liés à l’eau et encourage les citoyens à échanger leurs anciennes pommes de douche contre des nouvelles à débit réduit, dans tous les arrondissements qui ont un écoquartier. La Patrouille bleue évalue également l’état des gouttières et inspecte les normes d’arrosage des citoyens.

Il est aussi possible de rencontrer les Patrouilles vertes et bleues à leurs kiosques d’information dans les parcs de quartier.

Ces initiatives s’alignent sur le plan stratégique Montréal 2030 et sont gérées par le REQ.

En vidéo: Une journée avec la Patrouille verte de LaSalle.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de LaSalle.