LaSalle Actualités

Bilan de mi-saison avec le Boomerang du cégep André-Laurendeau

Bilan de mi-saison avec le Boomerang du cégep André-Laurendeau
Photo: Gracieuseté

Les 12 équipes du Boomerang du cégep André-Laurendeau ont entamé la nouvelle saison 2018-2019 avec le même but, celui d’atteindre l’excellence sportive. L’équipe de golf a notamment connu une réussite hors du commun.

«C’était une saison de golf au-delà de nos attentes, se réjouit le directeur des sports du cégep, Claude Morin. On savait qu’on avait une bonne équipe, mais on ne s’attendait pas à tout remporter.»

Laurent Desmarchais et Olivier Ménard ont tous les deux été sélectionnés pour faire partie de la formation junior d’Équipe Canada, en 2019.

Chez les filles, deux joueuses se démarquent par leur excellence. Il s’agit de Camille Lapierre-Ouellette, qui a notamment terminé 3e à l’Invitation junior Graham Cooke, et de Beatrice Grisé.

Hockey
L’équipe de hockey masculin, qui a remporté les deux derniers championnats provinciaux, est classée en 9ee position sur 12 et a connu un début de saison plutôt mitigé.

M. Morin explique ces résultats par le départ de nombreux joueurs qui sont passés au niveau universitaire et l’arrivée de 17 nouvelles recrues. «C’est comme un cycle qui redémarre, on est quand même confiants que ça se débloque après Noël, commente-t-il. Les gars progressent beaucoup et prennent rapidement en maturité et en expérience.»

Les filles ont aussi essuyé plusieurs défaites, mais les performances sont encourageantes, et les progrès sont visibles, selon le directeur des sports.

Mireille Martin a été sélectionnée sur l’équipe féminine U-18 de sa province pour les Jeux du Canada, en février. Elle devient la première joueuse de l’histoire du Boomerang à représenter le Nouveau-Brunswick lors d’un championnat national. Jessie Maude-Drapeau est quant à elle considérée comme l’une des meilleures marqueuses du circuit.

Autres équipes
Les joueurs basketball ont connu de nombreux échecs. «L’attitude des joueurs n’est parfois pas la bonne, ils ne sont pas toujours dédiés, estime M. Morin. Ils manquent de préparation.»

M. Morin mentionne toutefois l’excellence de l’entraîneur, Viorel Mocanu, qui travaillera sur ces points avec son équipe après les Fêtes.

L’équipe de rugby masculin, qui a été créée l’an dernier, a livré d’excellentes performances lors de leur dernier match de la saison, en demi-finale. Chez les filles, le début de saison est correct. « Il manquait peut-être un petit quelque chose, on compte y remédier avec le meilleur recrutement possible», indique M. Morin.

Du côté des joueurs de soccer, cette année est plus difficile que la précédente. Ceux qui avaient remporté le championnat provincial ont mal démarré la saison après l’absence de leur entraîneur pendant quelques semaines.

L’équipe de volleyball féminin, qui a remporté pour la première fois de son histoire la médaille d’or du championnat provincial, doit retrouver une vitesse de croisière après des performances en dents de scie cette saison. «On a perdu trois joueuses, mais le noyau est encore là, elles vont reprendre confiance très vite», conclut le directeur.

Le Boomerang créera d’ailleurs une équipe de volleyball féminin de division 2, l’an prochain.

La discipline du cross-country sera quant à elle fort probablement retirée de l’offre du programme, alors que l’entraîneur quitte son poste et que les inscriptions ne sont pas au rendez-vous.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *