Le Plateau-Mont-Royal
13:49 16 mars 2021 | mise à jour le: 16 mars 2021 à 13:49 temps de lecture: 4 minutes

Foyer du Monde: un organisme venant en aide aux personnes sans statut

Foyer du Monde: un organisme venant en aide aux personnes sans statut
Photo: Gracieuseté/Foyer du MondeL’équipe de l’organisme Foyer du Monde

L’organisme Foyer du Monde accueille des personnes sans statut et des réfugiés en leur offrant un lieu d’hébergement et en les soutenant dans leurs démarches d’installation.

Le projet est rendu possible grâce aux contributions de bénévoles et de donateurs. Situé dans Le Plateau-Mont-Royal, au 2300 rue de la Terrasse Mercure, tout près de l’intersection des rues Fullum et Rachel, l’immeuble a assez d’espace pour héberger 25 résidents à la fois. Ces derniers peuvent y demeurer jusqu’à 24 mois. Certains décident tout de même d’y rester seulement pendant 2 mois.

L’endroit est au maximum de sa capacité en tout temps. En raison de cette forte popularité, l’inscription à une liste d’attente est nécessaire pour les gens voulant y habiter.

L’organisme accueille et accompagne autant des femmes seules et monoparentales que des couples et des familles. Parmi ceux-ci figurent des demandeurs d’asile, des personnes sans statut ou des réfugiés.

L’initiative est née grâce aux sœurs dominicaines de la Trinité qui ont décidé de faire don de l’édifice et d’aller s’installer à Shawinigan. Pour elles, Montréal était un point central pour l’hébergement de réfugiés. Elles ont donc cherché à contribuer à la cause en posant ce geste.

Au fil du temps, l’organisme a réorienté sa mission et ses services afin de répondre à la demande, semblant provenir principalement des demandeurs d’asile, explique la coordonnatrice de Foyer du Monde, Eva Gracia-Turgeon.

«Il y a un vide de services par rapport aux demandeurs d’asile. La majorité des demandes proviennent donc de cette population-là», soutient-elle.

Le projet a été entamé au début de l’année 2016. La première famille a été accueillie en mai 2017. Le soutien financier des sœurs dominicaines de la Trinité, de la congrégation romaine de St-Dominique ainsi que des frères et des laïcs a permis la réalisation de rénovations sur l’édifice.

Services et activités

Outre, la coordonnatrice, la travailleuse sociale et l’intervenante d’accueil, qui sont les trois employées, les gens travaillant pour Foyer du Monde sont des bénévoles. Ils habitent pour la plupart dans le quartier. Ils sont environ 40 au total et rendent ce projet réalisable, partage Mme Gracia-Turgeon.

«Énormément de personnes du quartier contribuent à notre initiative. On a un très beau support communautaire», souligne-t-elle.

Quant aux services offerts, les résidents sont nourris et logés. Des vêtements leur sont également fournis.

L’organisme possède une friperie sur place. Celle-ci sera ouverte au public pendant tout le mois de mars. Elle est l’un des moyens utilisés pour le financement.

Grâce aux nombreux dons reçus, tant financiers qu’en biens, Foyer du Monde est en mesure d’aider leurs locataires à emménager dans leur nouvel appartement lorsqu’ils quittent. Tout l’équipement nécessaire, dont les meubles, est fourni par l’organisme. De plus, les responsables procèdent au déménagement avec eux.

Pour ce qui est des services d’intervention, les résidents sont accompagnés dans leurs démarches administratives, que ce soit pour compléter une demande de permis de travail ou de résidence permanente.

En raison de la pandémie, les activités proposées pour divertir les gens sont plus limitées que dans le passé. Un souper communautaire, au cours duquel les résidents préparent des plats de leur culture pour les partager avec les autres, a toutefois lieu une fois par mois. Des cours de tricot sont aussi donnés.

En temps normal, il se tient également des séances de Yoga dans l’immeuble. D’autre part, des sorties telles que la cueillette de pommes ou la visite du Biodôme sont offertes.

Articles similaires