Mercier & Anjou

Groupe d’entraide de Mercier-Ouest : déjà 20 ans de sécurité alimentaire

Groupe d’entraide de Mercier-Ouest : déjà 20 ans de sécurité alimentaire
Photo: (Photo: Flambeau de l'Est – Delphine Bergeron)

En pleine réorganisation financière afin de pouvoir continuer à diversifier son offre, l’organisme GEMO, un comptoir alimentaire doublé d’une épicerie de quartier, a créé un nouveau forfait « membre solidaire ». Son annonce sur les réseaux sociaux est devenue virale en atteignant plus de 55 000 personnes.

Avec plus de 200 partages, la publication du Groupe d’entraide de Mercier-Ouest (GEMO) sur l’arrivée du lait en vrac a de quoi faire envier les publicitaires, selon son codirecteur, Yann DesRosiers. Cet ancien conseiller politique est à la barre du GEMO depuis novembre, avec sa collègue technicienne en diététique, Marie-Claude Lafond.

«Les gens adhèrent au projet, on parle beaucoup d’environnement, ils sont de plus en plus sensibilisés et trouvent ça intéressant d’avoir l’opportunité de venir chercher du lait zéro déchet.»

— Yann DesRosiers, codirecteur du GEMO

Le GEMO, qui fête ses 20 ans cette année, souhaite augmenter les produits en vrac, zéro déchet, disponibles à son épicerie. Les produits laitiers, qui proviennent d’une ferme de Québec, ont fait une entrée remarquée. Des beurres d’arachide et d’amande bio, en vrac, sont aussi sur les tablettes, et l’organisme va recevoir sous peu huile et moutarde. Pour parvenir à offrir ces produits à prix moindre ou égal aux grandes surfaces, l’organisme communautaire a simplement une marge de profit plus faible qu’ailleurs.

Un réaménagement des lieux est aussi planifié à court terme. Pour ce faire, le GEMO use de créativité afin d’aller chercher du financement. Une nouvelle catégorie de membre, les «membres solidaires» peuvent ainsi s’inscrire et avoir droit à un tarif plus bas que le consommateur régulier.

Le GEMO offre déjà à ses membres réguliers, des gens en situation financière précaire, une distribution alimentaire classique comme tout comptoir alimentaire. Ils reçoivent des denrées de Moisson Montréal. «Ce qu’on reçoit gratuitement est redistribué gratuitement», précise Yann DesRosiers. L’organisme a aussi entrepris une campagne de financement pour l’aider à avancer dans ses projets.

De retour cette année, le kiosque alimentaire du métro Cadillac ainsi que les ateliers de cuisine collective, où les participants peuvent repartir avec des portions de nourriture à faible coût. D’autres ateliers sont à l’horaire, les «écoresponsables», qui proposent la confection de pellicule alimentaire réutilisable, une introduction aux germinations ainsi que l’hygiène féminine zéro déchet.

L’épicerie solidaire du GEMO est située au 6765 rue de Marseille.

Pour plus d’infos

514 253-0297