Mercier & Anjou

Menacé de fermeture, Station Vu trouve une solution in-extremis

Menacé de fermeture, Station Vu trouve une solution in-extremis
Photo: (Photo: Métro Média – Archives)

À quelques semaines d’être évincé de son local par la Commission scolaire de Montréal, Station Vu n’a toujours pas trouvé de local. Pour sauver ce cinéma de quartier unique en son genre dans l’Est, l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve lui offre d’utiliser temporairement une salle de projection à la bibliothèque Langelier, sans frais.

C’est ce qui est ressorti d’une rencontre entre l’arrondissement MHM et l’organisme communautaire.

La bibliothèque Langelier, qui se situe à Mercier-Ouest, n’est pas l’endroit «parfait» pour desservir les activités du cinéma de Mercier-Est. Cependant, cette collaboration va permettre à Station Vu d’y projeter quelques films par semaine. L’organisme est toujours en discussion avec d’autres instances pour se trouver des locaux administratifs.

Actuellement, Station Vu est situé au 8075, rue Hochelaga, un bâtiment appartenant à la Commission scolaire de Montréal (CSDM). L’immeuble sera démoli pour y bâtir de nouvelles classes.

Devant céder ses locaux au propriétaire, Station Vu est en «période de transition», selon son directeur général, Alain Turner. Il doit revoir le modèle d’affaires du cinéma qui veut rester au cœur du quartier, mais n’avait pas, jusqu’à maintenant, à débourser de loyer.

Or, la location d’un espace commercial sur la rue Hochelaga dans ce secteur coûte mensuellement entre 4 000$ et 5 000$.

 

«On souhaite un Station Vu permanent, qui va s’accompagner d’un café culturel, une formule bistro. Ça va venir rehausser et revitaliser le quartier, donner un lieu de rassemblement social.»

— Alain Turner, directeur général de Station Vu

La collaboration avec l’arrondissement est une bonne nouvelle, dit Alain Turner. Ce soutien financier va permettre de donner de la crédibilité à l’organisme pour aller chercher des fonds à d’autres paliers de gouvernement. «On est dans un travail collectif», exprime ce retraité, qui dirige le cinéma bénévolement.

Le maire Pierre Lessard-Blais souligne l’importance de ce «phare culturel» qu’il souhaite voir revenir dans Mercier-Est. «Station Vu est à la croisé des chemins», explique le maire, et la bibliothèque Langelier est un endroit temporaire pour permettre à l’organisme de prendre le temps de développer sa formule «2.0».

Assemblée générale annuelle
Le cinéma de quartier tiendra son assemblée générale annuelle le 29 avril, dans ses locaux de la rue Hochelaga. Il a besoin, plus que jamais, de l’implication des résidents. «Les amis de Station Vu doivent se mobiliser, insiste le maire. Que ce soit dans le conseil d’administration, en devenant membre, donateur ou bénévole.»

Une campagne de sociofinancement fait partie des possibilités envisagées. D’autres partenariats, présentement en discussion, pourraient y être annoncés.

Alain Turner considère qu’il faudra entre 18 et 24 mois pour remettre Station Vu sur les rails, au cœur de Tétreaultville. L’organisme a deux employés à temps plein et plusieurs emplois temporaires pendant les projections.

La fréquentation du cinéma communautaire crée une hausse de l’achalandage dans ce secteur et amène des clients dans les commerces avoisinants, selon le maire. La contribution de l’arrondissement se chiffre entre 20 000$ et 30 000$, soit le coût sur un an de l’aménagement de la salle et des employés sur place.

L’AGA de Station Vu aura lieu le 29 avril à 19h dans la salle de cinéma du 8075 rue Hochelaga.

Pour plus d’infos

514 493-4695

stationvu.com